Il n'y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour l'obtenir. | Période jouée; post-septième année alternative.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jack O Lanterne is come !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Jack O Lanterne is come !   Mer 30 Déc - 16:05

Willow Jack O'connor
Attention au chiens !


    "La peur d’un nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même."
        nom, prénom — Willow Jack. O’connor. Jack, comme papy. Ouais mon gars !
        Surnom – Will ou Lilo & stitch
        date de naissance — 1er Mai 1980
        âge — dix-huit printemps
        lieu de naissance — Lisdoonvarna, Irlande de l’ouest.
        nationalité — Irlandaise (chère amis, buvons une Guinness !)
        sexe — féminin
        richesse — Moyenne
        sang — Sang-mélée


      "Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal."

        établissement scolaire — La Wizard Elite’s Education, bien entendu !
        réaction face à la victoire de Lord Voldemort — Même si Willow s’en moquait un peu au dépars, la nouvelle de la victoire de Voldemort la vraiment effondré. Tous ces sacrifices pour rien ! Elle venait de perdre la plupart de ces ami(e)s, ça mère en début d’année, et maintenant la mince liberté que tout Nées-moldues et sans mêlée avaient. C’était trop dégelasse pour que ça ce finisse ainsi ! Non ! Tous ces raclures, ces mangemorts, devaient payer la mort de ces camarades !


      Caractère : Willow n’est pas quelqu’un de facilement cernable, on aurait même l’impression qu’il s’agit d’une fille qui “fait ces vents plus hauts que son trou “ mais en réalité il n’en ai rien. Ceux qui la connaisse bien ce plairont à dire que c’est une personne très affectueuse et agréable à vivre qui à le sens des responsabilités. Ayant été une enfant particulièrement précoce et dotée d’une rare intelligence, elle à toujours voué une passion sans borne pour les livres de magie de ces parents tant et si bien qu’il était difficile de lui faire quitter le grand siège de cuire du bureaux. Malgré l’interdiction mise en œuvre par ses géniteurs elle n’avait pas attendu une semaine pour forcée la porte grâce à la vieille baguette du grand oncle caché dans le faux fond d’un tiroir de la cuisine. Une baguette en main elle devient particulièrement redoutable et beaucoup de personne qui on eu la mauvaise idée de se frotter à elle peuvent dire qu’il n’on rien vu venir. Ayant depuis toute petite vécu dans les grands espaces Irlandais, la demoiselle à développe un côté roublard assez prononcé, et le vagabondage est sa seconde nature, seconde nature qui ne serais sans doute jamais apparu sans la disparition de sa mère lorsqu’elle avait 8 ans. Willow aime énormément sa campagne perdu dans les landes, la nature est sont second élément et il n’est pas rare de la voir disparaître pendant quelque heures à cheval. Généralement elle est douée dans tout ce qu’elle touche, est beaucoup de monde lui envie sa polyvalence et son habileté, ce qui fait d’elle une bonne joueuse de Quidditch. Bien que très respectueuse que ce soit avec ces professeurs ou des camardes de classes, il n’est pas rare de la voir devenir aussi corrosif que l’acide sulfurique si quelque chose à tendance à l’agacé ou à l’irriter. Sa Clairvoyance a même tendance à effrayer certain de ces camarades. Malgré son apparence d’enfant sage et studieuse, certain seront très surpris de constater à quel point elle peut être rétif, et ne supporte en aucun cas qu’on lui serre trop la bride.

      Physique : Physiquement parlant, Willow n’a rien à envier aux autres filles de son âge. C’est une grande fille, ni maigre ni grosse, juste ce qu’il faut là où il faut. Plutôt mignonne elle a put aligner quelques petits copains, sans pour autant être le genre de fille à chercher désespérément un autre amant, lorsque leur relation viendrait à finir. Elle attend que sa vienne, et sa marche dirait on.
      Elle a un visage fin et des yeux vert légèrement tacheté de marron, doté d’un regard un peu dur mais qui traduise bien ses émotions, et de long cheveux blond qui, selon le fait qu’ils soit coiffés ou pas, lui donne une grâce sévère ou sauvage.
      Personne ne pourra dire le contraire elle est physiquement intelligente voire même sévère, côté très marqué lorsqu’elle porte son uniforme noir. Elle donne l’exemple et parfois ces décisions peuvent surprendre. Elle est se tien droite, et sur les petits turbulent l’effet est immédiat. Lorsqu’elle n’est pas sous la contrainte d’un quelconque uniforme, Willow s’habille comme bon lui semble, préférant naturellement les vêtements ample dans le quelle elle se sens bien, il n’est pas rare de la voir dans des vêtements plus formel ou en Jean sans vraiment de démarcation flagrante dans le haut, ni les chaussures qui son la plus pars du temps dans sa main. Elle aime marché pieds nu et à défaut de pouvoir marché dans l’herbe couverte de rosée le matin (par un manque certain de temps) elle se contente de marcher sur la pierre froide du châteaux (seulement quand elle n’a pas cours) et sera ravie de courir sous une pluie battante. (ce qui fût le grand horreur de ses parents.)


    "J’ai la conviction que la vérité est généralement préférable au mensonge."
    Allons, vous ne voyez vraiment pas qui cela peut-il être ?

    célébrité de l'avatar — Corlina Trentini



Dernière édition par Willow J. O'Connor le Lun 15 Aoû - 15:26, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Mer 30 Déc - 16:05

    "Le fait que tu sois capable de ressentir une telle douleur constitue ta plus grande force."


    " Les enfants commencent par aimer leurs parents ; devenus grands, ils les jugent ; quelquefois, ils leur pardonnent. [Oscar Wilde]

    Prémices
    Pour qu’il y est quelque chose à raconter, il faut toujours un commencement… Le Début de la Fin en somme. Dites nous merci, on vous épargne les détails d’une naissance plus que banale, à quelque détail prêt.

    Aussi loin que l’on puisse remonter les origines de la famille, les O’connor on toujours eu la prétention de s’affirmer Irlandais depuis plus de 7 siècles. On née Irlandais, on meurt Irlandais, que cela ne tienne ! Aussi soyons sur qu’ils y vivront encore longtemps. Bien que la famille O’connor soit connu pour être des gaéliques depuis longtemps, il s’agit avant tout d’une très ancienne lignée de sorciers au sang d’une rare pureté, d’ailleurs les anciens ainsi qu’une branche dites « extrémiste », on toujours sût venter le titre de Noblesse à quiconque voulait bien l’entendre, Grand bien leurs fasses ! – Merlin sait combien ils étaient nombreux ces lèches culs, des vrai rats ces machins ! – Bien entendu, à force de multiplier les unions consanguines en tout genre - du cousin avec la fille de la sœur à sa mère - la branche ne tarda pas à s’éteindre emportant avec eux les vieux croulants de conservateurs et leurs morales rébarbatives et discriminatoires.
    Doutez bien qu’une histoire qui finit comme ceci n’aurait en aucun cas permis la naissance de Will, si bien que vous n’en aurez jamais entendu parlé. Il y à néanmoins une exception, Dans cette Grande Famille il existait des gens bien plus ouvert quand à la sauvegarde et l’évolution de la communauté Magique, ou bien, plus terre-à-terre, des traitres à leurs sang. Parlons en justement, sans cette branche, les O’connor se seraient sans doute éteint comme bon nombres de lignées de sorcier trop méprisant (ou con à voir) pour accepter de s’unir à un moldu. Bien que considérablement mal vue par les autres sorciers, les O’connor - à savoir la branche plus « tendre » - on commencer à se mêler à des moldu, créant la nouvelle descendance, conservant ainsi la famille que nous connaissons encore aujourd’hui.


    Whent it rain
    Willow dit Jack’o Lanterne, 5 ans. Particularité : Aime la pluie

    Le ciel se déversait dans un torrent incessant, frappant de centaines de milliers de gouttes, les campagnes alentours, comme une pluie de flèches lors des combats Jadis qui déchiraient le pays. C’était la guerre des éléments, en quelque sortes, l’eaux se déchainaient contre la terre la noyant sous des litres d’eaux boueuses, les végétaux croulant sous le poids de l’attaque ennemies qui ne cessait guère. La pitié ne semblait pas de la partie, c’était une mise à mort.

    Il y avait toujours eu cette espèce de silence apaisant, silence où il était possible d’entendre les murmures des ombres, le léger tintement de la pluie sur les carreaux de la fenêtre ainsi que le bruit régulier d’une respiration. Pourtant, cela n’avait rien d’angoissant, c’était comme si on était rentré dans un nuage, un univers blanc et pourtant si agréable, une sorte d’univers secrets farouchement conservé, loin de ceux qui ne savent plus ce qu’est être enfant. La pièce n’était pas très grande, la décoration, elle, n’avait rien de bien exceptionnel. Un lit en bois brut placé dans le coin près de la porte, accompagné de l’habituelle armoire installer au fond de la chambre et du bureau coincé sous la fenêtre recouverte d’un fin voilage bleu. Les mur quand à eux, aurais pus être plus gaie, ils étaient recouverts d’un tapisserie bleu pastel orné d’une frise aux motifs argentés et il n’y avait aucune affiche si ce n’était un cadre avec une photo familial. C’était froid, c’était doux comme un petit bonbon à la menthe.

    Un petit monde acidulé, recouvert de vert, orange de bleu et blanc. C’est une enfant qui ne rêve que de peindre sur ces murs un arc-en-ciel, d’éplucher les nuages et de sentir la pluie sur son visage les main tendu vers le ciel.


    La fillette ce tenait débout devant la fenêtre, sa frêle silhouette se découpant dans la lumière, dessinant sur la cloison une ombre exagérément déformé ; un monstre tapis contre le mur de la chambre sa tête débordant sur une partie du plafond. Elle avait les yeux perdus au loin, loin dans cette lande grisâtre et brumeuse strié par des aiguilles qui ne laissait qu’un sillage luisant dans leur chemin. Elle aimait la pluie, l’odeur de la terre humide, marchait pied nu dans l’herbe fraiche, le bruissement du papier d’un vieux livre dont elle n’avait bien entendu pas le droit de toucher. Pourquoi ne pas avoir le droit d’y toucher d’ailleurs ? Alors qu’ils sont si beaux, si lourd et si vieux. Ces vieux livres de magie léguer par leurs aïeux ? Pourquoi lui interdire l’accès alors qu’elle ne savait pas encore faire de magie ? Parce que ce n’est pas de ton âges, parce que tu ne sais pas lire, parce que… encore des parce que. Parce que Maman ne veut pas... Voilà pourquoi.

    « Youhou, Willow. »

    La concerné, sursauta violement et tourna la tête vers l’origine de cette voix, voix qui n’était qu’autre que celle de sa mère. La jeune femme se tenait dans l’encadrement de la porte, un sourire amusé sur les lèvres visiblement elle ne c’était pas attendu à ce que sa fille réagissent de la sorte. Elle était grande et mince et ses cheveux, cours, était blond presque blanc sa baguette ranger dans une poche de son tablier. L’enfant la fixa d’un air hagard les mains cachées dans son dos comme si elle tentait de dissimuler quelque chose. On venait de traverser la frontière.

    « Quesque tu faisait ? Je n’arrête pas de t’appeler depuis tout à l’heure. » Demanda la femme en esquissant quelque pas vers l’enfant planté devant son bureaux la bouche ouverte. « On vas manger ma chérie, tu viens ? »

    Willow tourna la tête et pointa du doigt les nuages qui ne formaient qu’une masse difforme.

    « Maman ! J’ai vu un drôle d’oiseau volait la haut… dans la déchirure du nuage tout noir là bas. J’en avait jamais vu de comme ça il était tout noir » S’exclama la jeune enfant en jetant de rapide coup vers l’endroit quelle pointait du doigt.

    « Cela devait être un Augurey… C’est un phénix qui vit principalement en Irlande, ils aiment la pluie et il vola justement dans des temps comme maintenant. » Répondit la jeune femme en levant les yeux vers les nuages au loin.

    « Moi aussi j’aime la pluie… tu crois qu’un jour je pourrait en attraper un ? »

    « Peut être… mais avant de pouvoir penser en attraper un, Miss O’connor et prié de descendre pour venir déjeuner. » répondit sa mère d’une voix plus ferme mais non sans douceur, tout en l’entrainement gentiment vers le couloir.« Si tu veux je te montrerait après quel sont ses habitudes et les légendes qui l’entour d’accord ? »

    Willow ne résista pas et se laisse entrainer par sa mère. C’était si simple de jouer les ignorantes, de faire semblant de ne rien savoir sur les animaux magiques qui peuplent les contrées Irlandaise. Elle savait depuis le début ce qu’était un Augurey, elle savait aussi où les trouver, son alimentation, ses habitudes… Mais EUX, ils ne devaient pas savoir, continuer à croire qu’elle ne comprenait pas ce qui était écrit dans les vieux livres rangés dans la bibliothèque. N’être qu’une simple gamine de 5 ans incapable de reconnaître un vautour d’un Augurey.


    Betrayal
    Willow dit Jack’o Lanterne, 8 ans. Particularité : Raffole des Pâtes à Citrouille

    C’était un tranquille 31 Octobre, l’automne était là, lui, est ses feuilles dorées ainsi que son vent frais annonciateurs d’hiver. La jeune enfant de 5 ans avait d’ailleurs bien poussé et sa passion pour les livres n’avait cesser de s’accroître au file du temps, multipliant les expéditions clandestine dans la bibliothèque, en dépit de l’interdiction de ces parents. Malgré cela, elle ne c’était jamais fait prendre, et ce n’était certainement pas un coup de chance, non, la confiance qui régnait dans cette famille était elle que jamais personne n’avait pris la peine d’aller la surprendre alors qu’elle ne faisait que lire… tant qu’elle ne fait pas sauté la maison, tout irez bien, avait dit la tante grand mère maternel.

    Comme tout les enfants n’étant, proprement parlant, pas vraiment normal, Willow avait découvert qu’elle était une sorcière le jour de son 7 eme anniversaire lorsqu’elle avait fait disparaître le tabouret sur lequel était assis son cousin, alors que celui-ci l’avait volontairement cherché. Le siège lui, était réapparu à côté de la cheminé, et tout cela c’était terminé par des éclats de rires, et des exclamations de joies. « C’est une sorcière ! »

    Aujourd’hui était identique à hier, à quelque différence près : c’était un beau jour d’halloween doux et ensoleillé. Miss O’connor était encore une fois fourré dans le cabinet remplit de bouquin, pendant que ces parents était occupé à nettoyer le box d’Aimilion, la jument – cadeau du grand Oncle Broichan – alors autant en profiter. Il était déjà 16h46 et le moment de se préparer pour sortir citer la fameuse phrase Trick or Treat approchait à grand pas, il fallait encore enfiler et s’occuper des derniers préparatifs qu’était le maquillage. C’était une véritable coutume dans la famille, et le fait qu’ils décorent de miles est un objets étranges et difformes attiré chaque année un tas d’enfants venues demander les bonbons.
    Lorsque la pendule de la bibliothèque sonna 17h00, Willow n’attendit pas d’attendre que sa mère l’appel, elle était sortie hâtivement de la pièce pour aller revêtir le costume de se soir. Ses parents étaient entre temps revenue de l’écurie et s’occuper d’installer les dernières décorations sur les vitres de la cuisines et celle du salon. Lorsque la jeune enfant redescendit sa mère l’attendait dans la cuisine, vêtue d’une longue robe de sorcier bleu nuit ainsi que d’un grand chapeau pointu et tordu de la même couleur que la robe, ce bleu nuit aux reflets mouvants.

    « A te voilà. »dit la jeune femme, d’une voix qui traduisait nettement son enthousiasme, tout en s’approchant de se fille pour lui ajuster la robe noir bouffante et ses longues chaussette oranges et noir.

    Cette année, Madame O’connor avait décidé de faire le tour des maisons de sorcier avec sa fille, histoire qu’elle puisse bénéficier d’autre choses que les gélatines moldu, comme des sucreries sorciers fait maison. L’idée n’avait fait que de réjouir l’enfant qui avait, jusqu'à présent, attendu se jour avec une certaine impatience. Maintenant que l’on moment était arrivé, plus personne même pas son père avait réussi à la retenir un instant de plus, juste le temps de l’embrasser qu’elle entrainer déjà sa mère au coin de la rue adjacente, si ce n’était pas la trainer tant elle semblait excité.
    Elles croisèrent quelques gosses aux costumes de vampires, zombies, de Frankenstein miniature et d’une princesse à la robe rose bonbon, avant de s’arrêter devant leur première maison, une bâtisse recouverte de lierre et autres plantes grimpantes. Là Willow put remplir son panier de pâtes à l’allure de citrouille et quelques biscuits qui sentait fort le gingembre confit. Dans une autres on lui donna une pomme d’amour au glaçage multicolore et qui sentait bon la framboise, l’orange, et changé d’odeur au fur et à mesure qu’on la dégusté. Ce fut au bout de 2 bonnes heures de porte à porte en criant Trick or Treat, que les deux O’connor arrivèrent devant la porte d’une grande maison aux colombages anciens et à la toiture étrangement déformé qu’elle semblait sur le point de s’effondrer. Alors que la blondinette s’apprêtait à franchir le portail elle fut arrêter par sa mère qui la tourna doucement vers elle, sont sourire bienveillant éclairant sont visage au pommette rosée par la brise fraiche.

    « Ecoute ma chérie, Maman est un peu fatigué tu crois que tu pourra aller toute seule frapper à cette porte ? Je t’attendrais ici. »

    « Euh… je crois que oui. »répondit l’enfant un brin hésitant.

    « Bon est bien dans ce cas vas y, je t’attend ici, promis. » Nouveaux sourire bienveillant et caresse sur l’épaule, rassurant.

    Sentant qu’elle n’avait pas vraiment le choix, la jeune sorcière traversa le peu de distance qui la séparait du palier de la porte, sa mère la guettant derrière le mur de brique. Willow frappa une fois cria de nouveau la formule, et une vielles femme ratatiné un châle de laine sur les épaules apparut dans l’encadrement de la porte une assiette remplit de caramel et de biscuit fourré à la mélasse ainsi que d’autre bizarrerie qui irradié paresseusement. L’échange fut bref et la gamine quitta le pallier en emportant une bonne partie de l’assiette, dégustant en même temps un biscuit qui lui semblât un peu dur.

    « Maman ! Regarde ce que la dame ma donné ! »S’exclama t’elle tout en sautant sur l’asphalte, les bras en avant tendant le panier d’osier vers l’endroit où se situé la dites Maman. Mais il n’y avait plus personnes.
    « Maman, c’est pas drôle, tu es où ? »demandant la jeune fille en sentant monté en elle un brin d’inquiétude. Elle fit quelque pas en avant, se penchant pour tenter d’apercevoir si elle ne c’était pas cachait derrière le mur. Personne. Bien qu’elle tentait de se rassurer en se disant : qu’elle ne devait pas être très loin, que c’était juste une farce pour halloween, des larmes de panique commencèrent à perler sur ses joues. Elle se mit soudainement à courir trébucha sur le trottoir et repris sa course vers le croisement de deux rues, l’une plus déserte que l’autre. Elle s’arrêta brusquement leva la tête. Il commençait à pleuvoir.

    « MAMAN, MAMAN ! S’IL TE PLAIT, MONTRE TOI, C’EST PLUS DRÔLE ! » Sa voix résonna un petit moment avant de se perdre dans le noir, sans aucune réponse. « Maman, ne me laisse pas… t’avait promis que tu m’attendait ici… t’avait promis. »ce mit elle à murmurer entre deux sanglots. «T’avait promis… »

    Seule immobile dans la rue déserte… Willow ne tarda pas à comprendre qu’elle ne reviendrait jamais.



    Hogward
    Willow dit Jack’o Lanterne, 11 ans. Particularité : Phobie des Hiboux

    Le train cracha à nouveaux un épais panache de fumée, avalant la foule de personne qui se tenait sur le quai. Certain aidaient leur enfants retardataire à monté dans le train, d’autre papotant une dernière fois avec leur rejetons par la porte de leur voiture. C’était la toute premières fois qu’elle partait aussi loin de chez elle, de son petit coin en Irlande, entourer par les Landes loin de ce que l’on peut appeler une ville. D’ailleurs, cela avait beau être ça première excursion elle n’aimait pas la ville. Toute cette agitation lui donnait le tournis. Avec ces moldus au visage revêche et acariâtre Willow croie comprendre pourquoi les Irlandais n’on jamais vraiment apprécié les Anglais.

    « N’oublie pas de m’écrire ! » Répéta une énième fois l’auteur de ces jours en lui agrippant le bras par l’ouverture de la fenêtre.

    « Promis ! » Répondît la concerné d’un ton las, en évitant le regard larmoyant de son père et en tentant de reprendre son bras.

    « J’espéré bien. Oh ma puce tu va me manquer ! » S ‘exclama le sorcier en enfouissant son visage dans un mouchoir aux motifs celtiques.

    « Hey ! » Willow semblait embarrassé par la situation. « Tu peux pas éviter de chialer devant tout le monde ».

    Un sifflement strident retentit enfin et le Poudlard Express commença à s’ébranler tout en vomissant ces panaches de fumée sur les parents accompagnés de leurs plus jeunes enfants qui agitaient la main aux passages du train. La demoiselle regarda encore un instant la silhouette de son père lui faisant des signes d’adieux avant que celle-ci ne disparaisse dans un brouillard blanchâtre. Dans un soupire résigné, elle retourna dans le compartiment où était installé ses affaires et se laissa lourdement tombé sur la banquettes près de la fenêtre.

    « Tu crois qu’il va survivre ton père ? » demanda soudainement une petite voix fluette.
    Willow releva les yeux et laissa échappé un sourire amusé.

    « Je ne m’inquiète pas vraiment pour lui, il s’en sortira. Et toi, j’ai pas vu tes parents sur le quai. »

    « Nan, c’est normale ma mère était pressé, elle devait retourné travailler au ministère. Mon père lui a eu une urgence à l’hôpital. Mais ils me demandent de te passer le bonjour. »

    La sorcière hocha la tête et tourna la tête vers la porte du compartiment où passa un groupe de grand qui devait très probablement avoir la quinzaine.

    « Mais, dit moi, tu ne ma pas dis en quoi était faite ta baguette. T’es allez la chercher au chemin de traverse ? » Repris la brune en sortant sa propre baguette qu’elle afficha clairement.

    « Oui, mon père à insisté pour qu’on aille voir Ollivender. » Elle marqua une pause et tira enfin sa propre baguette du revers de sa manche. « Bois de Pommier et plume d’Augurey, excellente pour les enchantement. »

    « Oohh, mais elle est super belle, j’adore sa courbe, sérieux. » Dit la demoiselle en s’approchant d’un peu plus près.« La mienne est en bois de charme et plume de phénix... On échange ? »

    « Ca va bien oui ? On n’échange pas de baguette comme ça. »Répondît Willow en fronça ostensiblement les sourcils.

    « Roh, c’est bon je blague… »

    « J’ai connu mieux … »

    A ce moment d’autres premières années rentrèrent dans leur compartiment, et Willow ne décrocha plus un mot du voyage.

    Lorsqu’ils entrèrent dans la grand salle, la blonde ne put que décroché une exclamation d’admiration en voyant le fameux plafond magique dont lui avait tant parlé son père. C’était encore plus beau de le voir en vrai. Le groupe des nouveaux avancèrent calmement entre les deux longues tables et s’arrêtèrent devant une estrade ou se dressait la table des professeurs, et un tabouret sur lequel était posé un vieux chapeau. A ce moment précis la vielle Mcgonagal déroula un parchemin et se mit à appeler chaque élevé pour les repartirent dans les différentes maisons, à savoir Gryffondore, Serpenard, Serdaigle, Poufsoufle.

    « Willow O’connor. »

    Le sang de la demoiselle ne fit qu’un tour, et quelques élèves ce retournèrent l’air curieux. D’un pas hésitant elle grimpât sur l’estrade, comme les autres élèves qui étaient passé avant elle la peur au ventre, et s’assit à son tout sur le petit tabouret à trois pieds. De là où elle se situait elle put rapidement se rendre compte du nombre de personne qui la fixait avant que le Choixpeau ne lui cache la vue.

    « Tiens, Tiens. » retentit une petite voix à son oreille. « Cela faisait bien longtemps que je n’avait pas eu l’occasion de voire une O’connor, tous à Serdaigle n’est-ce pas ?.... Hum, voyons voire Tu es rusé, mais tu n’as pas la carrure d’une Serpentard, je peux voire aussi un certain courage, de l’intelligence… oui beaucoup d’intelligence. Comment hésitez ?! SERDAIGLE ! »

    La nouvelle retenti dans la salle et la table des bleu et bronze accueillirent la nouvelle avec un certain enthousiasme. La vieille femme hottât le chapeau de la tête de Willow qui se hâte de rejoindre sa nouvelle famille où elle fût accueillit par des sourires et des tapes amicales.
    Lorsque le nom de Harry Potter retentit dans la salle, tout le monde se tourna pour voir à quoi pouvait bien ressemblait ce petit héro, Il eu quelque bref rumeur suivit d’un silence de plomb lorsque le chapeau lui glissa sur la tête. La blonde ne parût pas autant enjoué que le reste de ces camarades, et lorsque le cri du choipeau retentit elle sursauta violement en entendant le cri de joie provenant de la table des Gryffondore, c’était comme-ci une tribu de lion s’était mis à rugir… effrayant.

    « Tu te rend compte, c’est Harry Potter, le célèbre Harry Potter. »S’exclama sa voisine de table, une septième année du nom de Cassandra.« C’est fantastique d’avoir une telle célébrité dans l’école. »continua t’elle en éveillant l’approbation de ces autres camarades.

    « Ouais… pas de quoi en faire tout un plats. » Répondît mollement Miss O’connor qui venait de se faire secouer comme un prunier.« Personnellement, je dis que ça va nous apporter pas mal de problèmes. » Continua t’elle en ignorant royalement le regard stupéfait des autres élèves.

    « Quoi t’es sérieuse ? » Demanda un garçon de 1er année qui la fixa comme-ci elle venait de lui annoncer que son chien avait été écrasé.« C’est comme ça que tu considère celui qui nous a sauvé ? » s’indigna t’il.

    « J'ai vraiment l'air de plaisanter ? T’aimerais toi qu’on te regarde comme-ci tu étais un animal dans un Zoo ? » Répondît tranquillement Willow en le fixant d’un air impassible. « Et puis, je suis d’accord il a sauvé le monde en réduisant à néant tu-sais-qui, mais qui te dis qu’il n’aimerais pas être considéré comme quelqu’un de normale ? »

    Le garçon ne trouva rien à redire et changea volontairement de sujet pour ne pas subir encore le regard glacé de Willow qui ne put réprimé un petit sourire.

    « Je t’aime déjà toi ! » S’exclama la 7éme année en la serrant des ses bras.


    I Want to fly
    Willow dit Jack’o Lanterne, 15 ans. Particularité : Imprévisible

    « Hey, O’connor ! »

    Fin des cours, fin de journée. Willow ne broncha nullement à l’entente de son patronyme et continua de ranger ses livres de cours, avant de quitter la salle en passant devant le jeune homme qui venait de l’appeler. Néanmoins il ne semblait pas vraiment l’entendre de cette oreille.

    « Hey, t’es sourde ou quoi ? O’connor, j’te cause ! » Tenta une nouvelle fois le serpentard en essayant de la rattraper. « Mlle la préfète, tu pourrais avoir la gentillesse de te retourner quand JE te parle. »Siffla t’il en lui saisissant brutalement le bras pour l’obliger à se retourner.

    « Lâche moi ! » S’exclama la bleu et bronze en se dégageant de l’étreinte du serpent. « Fait attention à toi, si je peux te conseiller Laurence ! »

    « Comme si t’allais avoir le courage de me faire quelque chose, moi, ton ainé de 2 ans et membre du groupe inquisitorial. Ça serait donc à toi de faire gaffe, ça serait vraiment dommage que l’une des poursuiveuses ne puissent jouer le match de Quidditch de Samedi. »

    « Vas jouer ailleurs, tu veux ! » claqua t’elle sèchement en tournant les talons.

    Un sourire mauvais s’étira sur le visage de Laurence. Il fourra ses mains dans les poches de sa robe de sorcier et emboita le pas à la Serdaigle. « C’est bizarre, t’es la première fille qui me résiste à mes avances, t’es vraiment spécial. Dis toi en plus que je te fais une faveurs, j’ai pour habitude de ne sortir qu’avec des sang-pur. C’est dommage d’ailleurs, t’es vachement mignonne. »

    Willow se stoppa net et laissa sortir un petit rire nerveux.

    « Très sérieusement, Laurence, tu me prend pour qui ? »

    « Tu sais, c’est courant que les filles me cèdent un peu de leur temps… tu vois ce que je veux dire non ? Alors si justement… je pourrais peut être m’arranger pour vous laissez gagner samedi. »

    L’action fût soudaine et Laurence n’eut pas le temps de riposter qu’il heurtait déjà la pierre froide du couloir dans un bruit sourd. Willow avança calmement vers le corps allongé du serpentard et le regarda avec dédain, s'accroupissant souplement à ses côtés et pointa sa baguette sur ses parties génitales. Doucement elle passa sa main sur sa veste et saisit brutalement le col de sa chemise, plongeant ses yeux dans les siens.

    « Je te préviens Laurence, t’as pas intérêt à venir encore me casser les pieds… et si j’apprend que tu as dit quoique ce soit à Ombrage ou au professeur Rogue, je te coupe ce verre-de-terre qui te sers de bite et je la donne à manger aux plantes carnivores de Chourave ! »

    Il eu un bref moment de silence dans lequel on entendit un léger bruit. La sorcière eu un rictus.

    « Et tu te pisse encore dessus à ton âge, c’est pitoyable ! »

    Elle se releva et le laissa en plan au milieu du couloir, à mariner dans son urine. Il se mit à gémir pitoyablement, en tenta de se remettre debout. Elle n’avait pas l’habitude de devenir aussi violente, mais elle s'était vite rendu compte qu’avec ce genre de type il ne fallait pas seulement l’envoyer balader. L’image terrifié du serpent ne tarda pas à lui revenir en mémoire et elle ne put qu’étouffer un rire lorsque le professeur Rogue passa à côté d’elle en la dévisageant avec froideur. Il allait le trouvé dans le couloir, comme un idiot, son pantalon trempé... Elle n'osa pas imaginer la suite en craignant de rire de nouveaux.
    Elle remonta dans la tour des Serdaigles se dirigea vers son dortoir et jeta son sac au pieds de son lit. Elle s’approcha de la fenêtre ouverte et alluma une cigarette qui dégagé une odeur de cannelle et tira dessus avant d’expulser la fumée par la fenêtre ouverte. Quelqu’un entra.

    « Tiens, t’as réussi à échapper à Laurence ? » demanda une voix fluette et familière.

    Willow tira une nouvelle fois avant de répondre dans un tourbillon de fumée glauque, un sourire au coin des lèvres. « Disont qu’il à confondu les toilettes avec son pantalon.»


    I Hate everything about you
    Willow dit Jack’o Lanterne, 17 ans. Particularité : Ne jamais lui parler de sa mère

    C’était la fin de l’été, le soleil était toujours aussi brulant, mais un vent venu de l’océan rafraichissait si bien l’atmosphère que l’étouffante chaleur était moins incommodante. Les deux mois de vacances étaient passé à une vitesse fulgurante, et les événements de l’année précédente n’avait pas finis de résonner dans le monde des sorciers. Depuis le trépas de Dumbledore, Willow avait sentit comme un gros vide dans son estomac. La mort du Directeur de Poudlard était comme si le monde entier venait de sombrer dans un abysse. Elle pouvait encore se souvenir de cette nuit troublé, La trahison du Rogue, la panique générale, les larmes des plus jeunes élève, les jets de lumière qui sifflaient aux oreilles, l’angoisse de ce faire avoir par un sortilège, l’attaque des mangemorts et le corps du vielle homme.
    Avec toutes ses nouvelles plus sinistre les unes que les autre et les manuels envoyés par le ministère on commençait sérieusement à s’inquiéter. D’ailleurs les O’connor – et sans doute d’autre famille de sorciers – c’étaient fait passé le mot et avaient fait en sorte de renforcer les sortilège qui protégeaient leur maison. Si Vous-savez-qui était de retour tout pouvait laisser penser qu’ils seraient les premiers sur la liste des sorciers à éliminer. Les anciennes familles de sang pur qui se lient avec des moldus on toujours était très mal vu.

    Willow lançât la jument au gallot sur ce petit chemin à travers les landes qui menait directement sur les falaises, de là on avait une vue magnifiques et l’océan à perte de vue. Elle aimait bien allé là bas, c’était le seul endroit où elle sentait vraiment libre, sentir le vent marin lui caresser le visage l’emplissait d’une joie immense qui lui donner la sensation de s’envoler sans avoir recours à un balai ni à un quelconque sortilège de lévitation, c’était ça la liberté au quel elle aspirait.
    La sorcière resserra la pression sur les rennes et Aimilion ralenti sensiblement sa course pour finalement finir au petit trop avant de s’arrêter à quelque mètre du précipice. Willow mit pied à terre et s’approcha au bord de l’escarpement, s’assit par terre et scruta l’horizon azur. Elle aurait put attraper le soleil pour le mettre dans un bocal, et aurait ainsi plongé le monde dans le noir juste par caprice, comme la déesse Amaterasu dans la mythologie japonaise. Toutefois, aujourd’hui, elle se contera juste de se délecter du ciel jusqu’à l’ivresse.
    Deux heures s’écoula durant lequel elle ne quitta pas des yeux le zénith, puis lorsqu’elle sentit qu’elle avait suffisamment avaler le ciel, la demoiselle se remit en selle sur un air de “The rocky road to Dublin“.

    Entre le moment ou elle rentra dans la cuisine, et celui ou elle l’aperçut ses jambes défaillir et le monde autour sembla s’effondrer. Son père montrait un visage émut et larmoyant tout en regardant la femme qui se tourna doucement vers Willow un sourire bienveillant éclairant se visage maternel qui avait pris quelque ride mais qui n’avait par perdu de son charme.

    « Willow, ma chérie, Quesque tu as grandit ! » s’écriât soudainement la femme en se jetant sur sa fille pour l’étreindre. « Tu m’a tant manqué, ma puce. »
    La demoiselle se dégagea fébrilement de l’étreinte maternelle avant de demander avec une certaine froideur. « Je peux savoir quoi vous êtes ? »

    La femme ouvrât la bouche, visiblement surprise d’une telle question et de la froideur du ton.

    « Mais enfin ma chérie, je suis ta mère… tu ne te souviens plus de moi ? »

    « Ne t’en fait pas ma douce, ça fait juste longtemps qu’elle ne t’as pas vu…» intervint une voix grave remplit d’excuse quand au comportement de sa fille. « Will… tu ne te souviens vraiment plus d’elle ? »

    La concerné resta un instant sans prononcer le moindre mots, plus occupé à décrypter le visage de sa dites mère, avant de s’adresser à son père sans changer le ton de sa voix.

    « C’est vrai qu’elle ressemble à maman. » finit elle par répondre. « Le seul souci c’est que la personne qui avait le mérite que je l’appel ainsi à foutu le camp depuis maintenant 9 ans. »

    Il eu un silence gêner dans lequel Willow ne lâcha par un seul instant le visage de sa génitrice. Elle avait rougit de honte et maintenant elle semblait chercher quelque chose pour changer de conversation.

    « Euh…, tiens regarde ce que je t’ai apporter. » reprit la femme en prenant sur la table un paquet emballé dans un morceaux de soie bleu.

    La demoiselle resta interdite devant le paquet que lui tendait sa mère, et au fond de son être elle pouvait sentir la colère monté et bouillonné ardemment dans son estomac. C’en était trop, comment pouvait elle revenir comme ça après ce qu’elle avait fait ?!

    « Tu espéré avoir quoi avec ça ? » demanda t’elle d’un ton glacial en plongeant ses yeux dans ceux de l’auteur de ces jours.« Tu pense peut être avoir mon pardon en m’achetant avec ça ?! Sérieusement tu te moques de qui ?! » Continuât elle la voix tremblant tant la fureur qu’elle contenait en elle était immense.

    « Je suis vraiment désolé, Will… » Tenta de répondre la concerné avant de se faire couper la parole.

    « Tu peux pas savoir à quel point j’en ai souffert, de ce que papa à du endurer pendant que toi tu était tiré on ne sais où ! Et tu crois que c’est en arrivant comme une fleur les bras chargé de cadeaux que je vais te pardonner ?! » Se mit crier la sorcière en la fusillant du regard.

    « Je n’avait pas le choix, je ne voulait pas vous laissez… je voulais pas t’abandonner. » répondît madame O’connor en tentant de s’approcher de sa progéniture, sans y parvenir.

    « Haha ! Arrache moi le bras que je rigole, tiens ! C’est l’excuse que tu as donnée à papa pour qu’il t’ouvre gentiment les bras ou tu lui à lancer un sortilège pour qu’il te laisser remettre les pieds ici ? » Lança Willow d’un ton sardonique.

    « Ca suffit Willow, ne parle pas comme ça à ta mère ! »Cria soudainement le paternel en devenant aussi rouge qu’une tomate.

    « Je l’ai déjà dit : ma mère à disparu y’a 9 ans. » répondît l’adolescente en tournant les talons et en laissant en plans ces parents au beau milieux du salon.

    Elle remonta rapidement dans sa chambre, avant de se planter devant la fenêtre les larmes aux yeux. Ce n’était qu’un traitre, comment pouvez t’il accepter aussi docilement son retour ? Elle les avaient tout même laissé tomber. Plus elle se posait la question plus tout cela devenait incompréhensible. Elle avait réussît à revenir, à lui bouffer une petite parcelle de sa forteresse. Malgré toute la sincérité dont elle avait fait preuve, elle ne pourrait jamais lui pardonner pour elle les morts ça ne revient pas à la vie.

    Durant les deux dernières semaines qui restaient avant la reprise des cours, Willow n’était que très rarement descendu dans le séjour, et avait catégoriquement refusé de manger en présence de sa mère. Lorsque par hasard elle se trouvait dans la cuisine, occupé à bricoler on ne sais quoi, et que sa mère rentrait, elle quittait l’endroit et remonté dans sa chambre, ou filait dans l’écurie. C’est agissement avait par ailleurs dégradé la bonne entente qu’elle avait avec son père au point qu’il ne pouvait la voire sans lui faire une remarque désobligeante qui finissait souvent en joute verbale. (Dieu seul sait à quel point elles pouvaient être violentes.)
    La seule occasion qui fut permis à Willow de s’échapper de cette abominable tension était sa sortie annuelle pour l’achat de ses fournitures scolaire pour sa dernière année d’études. D’ailleurs lorsqu’elle ressue sa lettre, avec la liste des nouveaux livre à acheté, son père paru sincèrement inquiet et hésita un instant à la renvoyé à Poudlard, ce qui fût suivit par des protestations de la jeune femme. La sortie au chemin de travers fut néanmoins une désagréable épreuve, déjà pour pouvoir chercher quelque galions à Gingotts, mais surtout lorsqu’ elle et son amie se firent interpeler par des mangemorts qui ordonnèrent à ce qu’elle décline leur identité. Fort heureusement pour elles la seule choses qu’elles subirent fut la perte de leur temps.
    Puis le jour de partir arriva.

    « Willow ! Attend, s’il-te-plais ! » Cria une voix beaucoup trop familière.

    La demoiselle, bien qu’ayant la méchante envie d’aller directement rejoindre les préfets, pris la peine de se retourner vers sa mère qui trottinait vers elle. Que lui voulait elle encore ?
    « Quoi ?! » demanda la concerné d’un ton acide.

    « Willow, je voulais m’expliquer pour la dernière fois, avant que tu ne parte, te demander pardons. »
    La jeune femme parut un bref instant surprise mais se hâta de retrouver une expression froide.

    « La nuit ou je t’ai abandonné, c’était pour te protéger… J’avais entendu dire qu’un sorcier avait été mordu par un loup garou lors d’une de ces sorti une nuit de pleine lune, et il refusait catégoriquement de se soigner, soi-disant que cette morsure était un don de la nature. Cette nuit d’Halloween, c’était aussi une nuit de pleine lune, c’est pout cela que j’ai tenu à t’accompagner. Je ne voulais pas qu’il t’arrive quelque chose. » Mrs O’connor était au bords des larmes, ses yeux tentait désespérément de fuir ceux de sa fille, qui semblait ne ressentir pas la moindre émotion.

    « Mais, pourquoi, pourquoi n’ai tu pas revenus ? » demanda t’elle simplement.

    « On avait ressue des ordres très clair du Bureaux des Aurores, cette hommes avait déjà tué trois moldu, et on ne pouvait faire autrement que de l’abattre. Sauf, que… lorsque je l’ai affronté, j’ai était… j’étais moi aussi mordu. » Elle fit une courte pose et releva la tête vers sa fille qui n’avait toujours pas bougé d’un fil. « Toute ces années… j’ai était obligé de me soigner, et surtout, j’avais honte de revenir, de vous revoir et de vous avouer le mal qui était une partie de moi… Je suis si désolé, pardonne moi.»

    Le train vomit un panache de fumée et le sifflement signifiant son départ retentit. Willow se pressa de rentrer sans un regard vers sa mère, qui resta sur le quai, en larme. Pas un au revoir, pas un seul. Le train s’ébranla, et la demoiselle resta devant la fenêtre du couloir, immobile. Elle pleurait.

    Deux jours après son arrivé à Poudlard et avoir était mise au courant des nouvelles règles instaurées par les mangemorts, elle ressue une lettre et un colis, enveloppé dans un tissu de soie bleu, de la pars de son père. Le colis contenait une petite amulette en saphir quand à la lettre elle comportait 4 mots.

    T’as mère est morte.


    A World of Madness
    Willow dit Jack’o Lanterne, 18 ans. Particularité : Je pense que ce n'est plus une rumeur : J'ai vraiment la rage.


- vraiment ?

Grand sourire de pouffiasse, naturellement plus intelligente que la moyenne, un rire de poule pondeuse, la parfaite petite cheftaine ; Et ça c'était en WEE. Évidement, papa à les soues et lèche particulièrement bien les bottes des gens. What esle ?

Pff ! Quelle conne celle là !

C'était le genre de commentaire que Willow avait pris l'habitude de ce répéter des qu'elle la voyait. Pas qu'elle avait eu un quelconque différent avec elle, ceci dit elle ne l'aimait pas non plus énormément, mais ses grands aires de Mademoiselle-je-suis-de-sang-pur-riche-et-donc-forcement-intelligente lui sortait littéralement par les trous de nez. Ce n'était d'ailleurs pas vraiment une de ces habitudes, sauf que... comment dire, cette nénette avant la reforme ne valais pas un rond. Dans le sens ou la majorité des gens de feu Poudlard ne savait même pas que cette andouille existait. Passons.



Dernière édition par Willow J. O'Connor le Lun 15 Aoû - 16:31, édité 29 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:11

Bienvenue.. '_'

(Blue ? ._.)
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:31

Hahaha Raté ! clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:35

Hmm.. April !
Revenir en haut Aller en bas
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:39

Comment t'a fait ? 00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:41

Avoir accès aux IPs, ça aide. confused

Bonne inspiration pour ta fiche ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Mondingus Fletcher

avatar

Masculin
▌Messages : 421
▌Date de naissance : 13/07/1990
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 38 ans
▌Étude, métier : Adepte du marché noir, proxénète, traficant, dealer. The full combo babe.
▌Baguette : 28 centimètres, frêne, plume de mésange.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Marchand ambulant.

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:44

Bienvenido !

_________________

    Je vous ai déjà dit que je prête du pognon à des taux vraiment pas dégueulasses ?
    ... Putain ! Fais chier ! SALE CON DE MERDE !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 12:45

J'étais sur ! Tricheur tongue
Merci bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 31 Déc - 13:01

REWelcome miss =)
Revenir en haut Aller en bas
Svelius M. Mulciber

avatar

Masculin
▌Messages : 160
▌Date de naissance : 21/11/1968
▌Date d'inscription : 27/10/2009
▌Votre Âge : 48
▌Age du personnage : Ça t'intéresse pas, casse toi.
▌Étude, métier : Death Eaters à plein temps, c'est suffisant.
▌Baguette : Trente cinq centimètres - bois de houx - nerf de cerf

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Emmerdeur& lunatique ne fonctionne que par jalousie.

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Ven 1 Jan - 13:13

Ah ah ah. Amycus, ce démon.

Re-bienvenue. Et puis bon courage, toussa toussa. (8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Ven 1 Jan - 18:50

Rebienvenue et bon courage Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Ven 1 Jan - 19:15

Ma fois merci ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Dim 3 Jan - 12:27

Wesh x]

Une Irlandaise *___*
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Lun 4 Jan - 20:15

Oh yey ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
The Master of The World, bwhahaha !
The Master of The World, bwhahaha !
avatar

Masculin
▌Messages : 501
▌Date de naissance : 07/07/1995
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : Quelques printemps
▌Étude, métier : Mage noir tout puissant
▌Baguette : Bois d'If, plume de phénix

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Le Lord, digne héritier de Salazar Serpentard, chasseur des voleurs de magie, puissant mage noir

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Jeu 4 Fév - 20:51

Re-bienvenue Miss !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 6 Fév - 10:37

C'est gentille ! Désolé si je traine, mais j'suis Over-bouquet ces temps si (et sa risque de continuer encore un bon moment U_U)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bluenn J. McCain

avatar

Féminin
▌Messages : 498
▌Date de naissance : 06/03/1995
▌Date d'inscription : 16/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : _ dix-sept ans
▌Étude, métier : _ bad learner baby.
▌Baguette : _ trente centimètres, bois de cerisier, plume d'hippogriffe

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: préfète.

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Mer 14 Avr - 13:33

Des nouvelles ? :)

_________________

DON'T BE DOWN.
Some days are disasters
That you wish could just end
Other days are bastards
Just like a bad boyfriend
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carpe-noctem.1fr1.net
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 24 Avr - 12:44

T.T désolé Blue, je traine de trop... mais la supprime pas je devrais bientôt avoir finis. T.T encore désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 5 Juin - 5:31

Amy, J'ai finis ! T.T enfin, je vois la fin du tunnel.
Désolé si j'ai trainé loooonnngtemps pour la fiche. Puis pour ce qui est des fautes (si il y en à) je suis navré aussi je me suis dépêcher de finir le tout. =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 5 Juin - 9:57

April ! C'est bon de te revoir parmi nous. Wink
Quelle agréable lecture dés le matin ! Je ne peux que te valider, avec grand plaisir !
Revenir en haut Aller en bas
Lord Voldemort
The Master of The World, bwhahaha !
The Master of The World, bwhahaha !
avatar

Masculin
▌Messages : 501
▌Date de naissance : 07/07/1995
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : Quelques printemps
▌Étude, métier : Mage noir tout puissant
▌Baguette : Bois d'If, plume de phénix

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Le Lord, digne héritier de Salazar Serpentard, chasseur des voleurs de magie, puissant mage noir

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 5 Juin - 10:02

Yeah ! Une nouvelle bleue cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   Sam 5 Juin - 12:32

Merci beaucoup Amy ! J'vous aime ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack O Lanterne is come !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack O Lanterne is come !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'eurycoma longifolia jack
» les début de jack en saut...
» Cherche un Apex Jack...
» Jack a un grain en ce moment !!!!!
» poigner chauffante arriere sur seat jack...jai-tu assez de jus???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Noctem ::  I'm a wizard, not a baboon brandishing a stick !  :: » La Pensine. :: • Optime !-
Sauter vers: