Il n'y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour l'obtenir. | Période jouée; post-septième année alternative.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Sam 19 Juin - 15:22

    19h02. Les quelques élèves qui étaient encore présent dans la bibliothèque se levèrent, ramassèrent leurs livres et parchemins avant de quitter les lieux sous le regard sévère de Mrs Pince assise derrière son bureaux, les lunettes sur le bout de son nez pointu. Willow releva brièvement la tête pour suivre des yeux le petit groupe de 5 années, retourna son parchemin et continua à gratter la surface du papier. Si tout les élèvent étaient partie manger, ou était remonter dans leur salles communes pour profiter un peu de la quiétude des sièges, la Serdaigle, elle, avait préféré rester ici à plancher sur son devoir de métamorphose, qui occupait déjà 9 pages resto verso, plutôt que d’allait supporter les piaillements des autres étudiants et de sentir les effluves du repas servi qui la prenait à la gorge et lui donner une étrange nausée.
    Pour une raison qui lui échappé, ces dernier temps, elle était devenu étrangement distance et refusait tout contacte physique et cela quand bien même il s’agissait de ces proches amis. Des que quelqu’un tentait de lui parler, que se soit des devoirs, ou du temps qu’il faisait dehors, sa réaction était la même. Le ton de sa voix devenait étrangement coupant et froid, ce qui mettait vite un terme à la tentative de communication, pour le plus grand désarroi de ses camarades.
    Il y avait bien une raison, pourtant, la plus à même de répondre à ce comportement, c’était tout simplement le stresse et la fatigue accumulé ces 2 dernières semaines. Avec les entrainement intensif de Quidditch en vu du match contre les Serpentards, les révisions des ASPIC (bien que cela soit tôt) ainsi que les devoirs, et la pesante présence des mangemort au sein du châteaux, elle commençait à avoir un peu de mal à suivre. Enfin, les vacances n’étaient plus pour dans longtemps et dieu seul sait à quel point elle en avait besoin.

    Willow acheva enfin son parchemin, leva sa plume, l’air satisfaite avant de rouler tout son travail ensemble et l’attacha avec un petit morceau de ficelle. Elle rangeât ensuite les livres qui lui avait servit à dresser son devoir fourra tout dans son sac avant de le balancer sur son épaule et de sortir de la bibliothèque tout en adressant un signe de tête polie à Mrs Pince qui se contenta de la fixer d’un air rébarbative. D’un pas léger elle se dirigea vers les escaliers qu’elle commença à monter sans vraiment se presser. Après tout ce n’était pas encore l’heure du couvre feu, elle avait largement le temps de trainer encore un peu dans les couloirs. 5 éme étages, elle entreprit courageusement son ascension jusqu’au 6 éme étage où elle fit une courte pose retira ses chaussures et continua le reste de la monté en chaussette. Elle finit par arriver au 7 éme étage. Personne. Les couloirs étaient désespérément vide. La sorcière fit un pas, puis un autre et se hâte de prendre le tournant pour accéder au escalier qui la mènerait à la tour des Serdaigle. Ne s’étant pas préparer à croiser quelqu’un dans son sens inverse, elle ne pris conscience que trop tard et heurta durement l’inconnu qui avait eu la mauvaise idée, lui aussi, de raser les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Sam 19 Juin - 17:07

Il était à peine dix huit heures cinquante deux , Severus venait de regarder l'heure sur l'horloge murale fixée sur l'un des murs de son bureau. Le directeur de Poudlad avait une journée des plus banales, le duo de professeurs, le frère et la sœur vaient expédié plusieurs élèves dans son bureau pour manquement aux règles. Même si Severus était un fervant admirateur de la discipline, celle des deux Carrow était bien trop sévère, cependant, Severus devait joué son rôle d'espion, aussi, il faisait semblant d'approuver tout les gestes que ces deux jeunes personnes faisaient. Severus jouait son rôle à merveille depuis plusieurs années maintenant. Le Directeur de Poudlard apposa sa signature sur trois papiers autorisant des heures de retenues. Il fixa ensuite quelques secondes la même horloge murale, elle n'indiquait que quelques minutes de plus. La nuit allait être très longue pour le professeur, depuis l'arrivée des deux professeurs, les nuits étaient agitées, sans cesse, on venait le trouver au milieu de la nuit car certains élèves venaient de se faire prendre et qu'une punition devait être administrée le plus rapidement. Rogue n'aimait pas particulièrement ces deux êtres, eux qui étaient d'une fidelité grandiose à l'égard d'un homme que le professeur ne suivait plus depuis de nombreuses années. Avoir deux êtres comme ceux qui avaient rejoint le château était une lourde et pénible tâche, cependant, Severus faisait avec, il n'y avait aucun autre moyen d'agir pour le bien de la communauté, il devait pouvoir agir, et en jouant son double jeu, il n'avait aucun soucis avec la législation. Alors que Severus débutait la lecture d'un nouveau document, on frappa à la porte de son bureau. Il étouffa d'un rapide "entrez", et il releva la tête en direction de la porte qui au même moment basculait. Le professeur Slughorn vint le trouver.

-Bonsoir Severus, j'ai besoin, s'il vous plait, d'une autorisation, j'aurais aimé mener les élèves à Pré-Au-Lard pour mon cours d'après demain matin.

Slughorn s'exprimait toujours avec la même expression d'homme bienveillant, cependant, Severus adopta une mine sérieuse, combien de fois allait t-il devoir le répéter, personne n'irait à Pré-Au-Lard pour une quelconque destination, les sorties étaient soumises à des règles depuis le danger qui règnait dehors.

-Horace, la réponse est toujours la même. Il n'en est pas question. Merci, aurevoir.

D'un geste rapide de la main, il lui désigna la porte, ce mouvement voulait clairement dire "dehors.", le professeur Slughorn ne broncha pas, il se contenta de sortir, parlant entre ses dents. Severus regarda l'heure, il était temps de faire une petite ronde et d'aller manger quelque chose. Il quitta donc son bureau et se mit en marche, alors qu'il avait la tête baissée, il ressentit une douleur plutôt vive avant de trébucher. On venait de lui rentrer dedans, le professeur regarda la fautive et fit un sourire sans humour.

-Tiens, tiens... Peut-on savoir pourquoi vous n'êtes pas à table à cette heure ?

Elle avait le droit d'être ici, cependant, en général les élèves mangeaient à cette heure, ils n'étaient pas dans les couloirs, avec un parchemin entre les mains...
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Lun 21 Juin - 17:28

    Qui pouvait bien trainer dans les couloirs à cette heure ? Tout le monde était censé manger. Peut être qu’il s’agissait encore de Seamus qui allait la harceler pour qu’elle rejoigne les rands de l’AD. Ou peut être s’agissait il d’une personne ayant un peu plus d’importance qu’un étudiant, c’était possible après tout, elle n’était pas très loin du bureaux du directeur.
    Willow finit par relever la tête vers la personne qu’elle venait de heurter, et fut quelque peu surprise en voyant que l’individu qui se tenait devant elle n’était qu’autre que le nouveaux et tristement célèbre directeur de Poudlard ; Severus Rogue. Il ne tarda pas à lui demander, avec un sourire qu’il arborait continuellement, pourquoi elle n’était pas à table à cette heure-ci. Ben c’était la meilleur, en quoi cela pouvait il le regarder si elle n’était pas à table ? Elle avait bien le droit de ne pas diner, il n’y avait aucune règles, enfin à sa connaissance, qui obligeait chaque étudiants à se rendre dans la grande salle à partir de 19H00.

    « J’ignorai qu’il était interdit de se rendre dans sa salle commune avant d’avoir manger. Une nouvelle règle viendrait t’elle d’être mise en place sans que les préfets ne soit mis au courant ? » Demanda t’elle d’un neutre tout en regardant dans les yeux l’ex professeur de potion.

    Si il était de bonne humeur il se contenterait juste de quelques paroles cinglantes, soit, si ce soir tout particulièrement il était de mauvais poil – ce qui était assez courant – il ne se gênerait pas à la sanctionner. Espérons qu’il soit lever du pieds droit car, pour sa pars, Willow n’était pas vraiment dans une périodes ou il fallait la chatouiller, que se soit professeur ou élèves.
    La serdaigle lâcha ses chaussures qui tombèrent à ces pieds dans un claquement sourd, et sans lâcher son vis-à-vis des yeux, elle se rechaussa. Quand aux parchemins qu’elle tenait en main, elle le glissa dans la poche de sa robe de sorcier. Elle aimait pas trop le regard qu’il avait lancer sur son devoir, aurait il par hasard l’intention de lui confisquer pour une quelconque raison que se soit ? Si c’était le cas il allait l’entendre. Directeur mangemort ou pas, fallait pas qu’il pousse le bouchon trop loin. Déjà qu’elle ne l’aimait pas beaucoup, avec du sang sur les mains elle l’aimait encore moins !

    « Sauf votre respect M. Le Directeur, j’aimerais regagner mal salle commune si vous ni voyez aucun inconvénients. A moins que votre souci sur l’état de santé de vos élèves ne vous oblige à me conduire jusque dans la grande salle. » Repris la bleu et bronze en faisant un pas de côté, espérant pouvoir filer sans que cela ne parte en eau de boudin.

    Un rapide coup d’œil dans le couloir adjacent lui confirma qu’elle était bien la seule à trainer dans les couloirs pendant le repas, et que elle ne pourrait compter sur l’aide d’aucun de ces camarades au cas ou la situation s’envenimerait. Tant pis, après tout elle avait l’habitude de se débrouiller toute seule, tout comme la dernière fois en 5éme année ou elle avait fait s’uriner un 7éme année de chez les Serpentard au plein milieux du couloir après l’avoir menacer de donner une partie de son anatomie – le plus développé chez un garçon de cet âge – aux plantes carnivores. Ce jours là, elle c’était bien amusé d’ailleurs. Enfin, elle ne se permettrait pas de faire la même chose avec Rogue, allons, soyons un temps sois peu logique et raisonnable.


Dernière édition par Willow J. O'Connor le Lun 21 Juin - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Lun 21 Juin - 18:12

Severus fixa la jeune fille, cette dernière était à Serdaigle, ce devait encore être une fille avec un gros cerveau, une intelectuelle qui ne devait pas prendre de pincettes avec ceux qu'elle jugeait "inférieurs". Severus n'aimait pas beaucoup les Serdaigles, ils ne valaient pas mieux que les rouges et or de Gryffondor. Pour lui, Serpentard représentait la Maison la plus intéréssante, celle qui comptait dans ses rangs, des élèves beaucoup plus respectueux que les autres. Lorsqu'il avait tué Dumbledore, Malefoy ne s'était pas montré digne d'un Serpentard mais il valait mieux car c'était à Severus que cette douloureuse tâche revenait, c'était lui et personne d'autre qui devait tuer l'ancien directeur de l'école.

Même si il ne se l'avouait pas, Rogue souffrait de sa position, jouer un double-rôle depuis des années et faire croire aux Mangemorts que son double rôle allait dans le sens du Seigneur des Ténèbres n'était pas une chose simple, surtout avec Lestrange dans les parages, cette dernière était une folle et Severus ne l'aimait réellement pas, lorsque Black était mort, il avait éprouvé un respect profond à son égard, même si il était du côté de l'Ordre, Black représentait un être méchant, tout comme James Potter. Il reporta son attention sur la jeune femme, cette dernière venait de prendre la parole. Des paroles insolentes sortaient de sa bouche, comme d'habitude avec les Serdaigles, ils adoptaient des attitudes hautaines. Le professeur Rogue regarda la jeune femme, cette dernière laissa tomber ses chaussures au sol pour les remettre, il ne manquerait pas de lui en toucher quelques mots, l'uniforme obligatoire comportait également les chaussures et on n'avait aucun droit de se déchausser dans les couloirs. Cette dernière reprit la parole d'une voix des plus insolentes, lui parlant de son désir de regagner sa salle commune, la jeune femme fit un pas de côté, cependant, d'un geste rapide, Severus se déplaca sur le côté de façon à lui boucher la vue.

-Miss... Croyez vous réellement que vous allez vous en tirer comme cela ? Extrait de l'Article deux du Règlement Intérieur du Château : " Les élèves doivent porter l'uniforme de Poudlard qui est obligatoire les jours de semaine", aussi, vos chaussures sont une partie de cet uniforme, vous perdez cinq points. Cet article numéro deux stipule également que vous devez un respect aux professeurs. Vous perdez dix points pour ce manque évident de respect.

Severus lui fit un sourire encore plus hypocrite que d'habitude, puis il fixa la jeune fille de nouveau. Rogue avait le don de la punition et des réprimandes, c'était une sorte d'habitude pour lui que de distribuer des punitions, des points en moins et d'autres sanctions. Le Directeur de Poudlard était un homme à la justice un peu curieuse.

- O'Connor, vous avez encore beaucoup de choses à apprendre à Poudlard... Notamment les heures de repas sont accomodées pour se rendre à la Grande Salle.

Après une petite pause où il avala de nouveau sa salive, il reprit la parole en tendant une main gauche ouverte.

-Je serais curieux de lire vos parchemins, dépêchez-vous, je vous prie.

Severus se faisait un plaisir presque jouissif à rendre la jeune fille hors d'elle, de plus, si les parchemins étaient des devoirs, il se ferait un plaisir de saisir ces derniers , c'était toujours sympathique de faire règner l'ordre au château.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Lun 21 Juin - 21:24

    Apparemment, il ne semblait pas vouloir la laisser regagner sa salle commune, peut être que son poste de directeur ne lui offrait guère la divertissement qu’il avait auparavant lors de ces cours de potions, lorsqu’il se faisait un plaisir d’effrayer les nouveaux et de punir tout ceux qui tentait de répondre à ses remarques, pour la plupart vraiment désobligeantes. Qui, hormis ces bandes de lèche bottes que sont les serpentard, qui au seins de cet école éprouve une quelconque sympathie envers le Professeur Rogue ? Personne. Après tout, peut être qu’il n’avait pas un mauvais fond se bonhomme, mais si cela était le cas il le cachait drôlement bien car la grande majorité des étudiants n’éprouvais que de l’antipathie envers le mangemort.

    Visiblement il n’était pas de bonne humeur, bien que l’on se demande si le bon existait vraiment chez lui. Rogue se mis à lui réciter un extrait du règlement de Poudlard comme quoi les élèves se devaient de porter l’uniforme les jours de semaines… Bon ben il semblerais qu’il se soit amusé à apprendre le règlement par cœur sans doute pour avoir le plaisir de le balancer quand quelqu’un y manquerait, il n’était pas totalement inutile c’était déjà ça. Et pour finir il lui annonça qu’il enlevait 5 points car elle avait retiré ces chaussures et encore 10 points pour avoir manquer de respecté à sa personne.
    Willow serra les dents, c’était ce moquer du monde, vraiment. Elle venait de faire perdre 15 points à sa maison car Le Directeur avait eu la mauvaise idée de se placer sur son chemin. Si elle s’écoutait elle lui aurait fait manger ses 15 points (et ses chaussures par la même occasion) pour lui faire retirer ce sourire hypocrite qui lui donnait la nausée. Elle aurait d’ailleurs bien aimé lui dire que ces chaussures était dans sa main et qu’elle les portait indirectement, mais vu comment c’était partie elle préféra s’abstenir.

    Comme elle devait sans douter, le professeur ne se contenta pas de lui retirer gentiment quelques points, non, il se trouvait peut être encore trop gentille, toujours est il qu’il reprit la parole dans un flot que la bleu et bronze écouta à peine. Après tout elle avait déjà eu sa sanction que pouvait bien présenter d’intéressant le reste de ces enchainements de mots ? La demoiselle écouta donc avec bien peu d’intérêt, intérêt qui semblât soudainement s’éveiller lorsque son vis-à-vis tendit une main vers elle en exprimant la curiosité qu’il avait à lire ces parchemins. Ah, non ! pas Ses parchemins, déjà qu’elle avait mis un certain bout de temps pour les rédiger c’était pas pour les lui confisquer, les points ça passe encore mais ces devoirs. Surtout qu’elle s’imaginait mal expliquez la situation au professeur McGonagall, quoique elle devrait se montrer compréhensive.

    « Je puis vous assurer, Monsieur, que vous ne trouverez dans ces parchemins des écrits qui vous serons que bien peu utile. » tenta la Serdaigle en paraissant la plus aimable possible. « Et je ne voudrais en aucun cas vous faire perdre de votre temps. » et du sien par la même occasion, elle n’avait pas forcement envie de réécrire toute son argumentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Mar 22 Juin - 9:46

Severus regarda de nouveau la jeune fille avec un sourire sans humour qui déformait continuellement son visage, ce sourire, il adressait le même à la plupart des personnes présentes dans ce château, on ne savait point si cela était par acte de moquerie ou d'une hypocrisie sans failles. Actuellement, c'était la deuxième situation, il aborait un sourire totalement dénué de sympathie, il profitait légèrement de sa situatiion de Directeur pour soumettre les élèves à sa volonté. Quand Severus parlait, les autres exécutaient.

Le professeur de Poudlard n'était pas dans l'un des jours où il ressentait une pointe de bonne humeur et où il se montrait plus sympathique, non, il était dans un jour où sa mauvaise humeur trônait dans son esprit, il n'avait pas envie de faire de cadeaux et surtout pas aux Serdaigles, ils étaient de proches amis des Gryffondors, et Rogue haïssait Gryffondor depuis l'aube des temps. En réalité, c'était surtout depuis que Potter et Black étaient passés par cette maison, elle avait perdue tout son honneur à porter pendant sept ans des enfants comme Potter et Black, c'était honteux, horrible même. Severus était également un être des plus froids, depuis des années, il avait montré son côté sombre aux élèves qui étaient passés par les cours de Potions et accesoirement les cours de Défense Contre les Forces du Mal.

Faire peur, être méchant, c'était sa seconde nature, et il ne se cachait pas, il n'avait pas peur d'affirmer que le respect de les règles était un travail qui passait parfois par des punitions sadiques mais que c'était nécessaire pour que l'élève en question ne recommence pas.

Le directeur de Poudlard voulait faire comprendre à la jeune femme qu'ici, c'était lui qui était à la tête de Poudlard et personne d'autre. Aussi, il laissa sa main tendue en direction de la jeune femme, il ne la laisserait point tranquille avant d'avoir touché son but : avoir les parchemins de cette fille. L'ancien Mangemort prit la parole de sa voix toujours aussi calme mais choquante.

-J'ai demandé vos parchemins, il me semble. Aussi, vous perdez dix points pour infraction à l'article deux du règlement intérieur du Château.

Severus réalisa de nouveau un des sourires hypocrites dont il avait le secret. Rogue tendit encore plus loin sa main. Il avait envie de s'amuser un peu, aussi, il allait avoir un peu de lecture le soir même dans son bureau, avant de sombrer dans son sommeil. Il regarda la Serdaigle, ici, elle n'était pas la reine, en revanche, lui, il était un peu le roi de Poudlard depuis qu'il avait été nommé directeur par Lord Voldemort en personne.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Mar 22 Juin - 14:36

    Et hop, encore dit points qui s’envolait, pour une raison qui lui semblât quelque peu abusive. En quoi lui avait elle manqué de respect ? Elle lui avait juste dit que ces parchemins ne l’intéresserait guère, et cela était il pour lui un manque de respect ? Il ne se prenait vraiment pas pour n’importe qui, et Willow commença à ce demander si tous les britanniques de la génération d’avant était comme ça, ou si cela était exceptionnel. Cela devait être une exception, car on se demandait toujours comme un homme pouvait être assez point méchant et hypocrite. Bien entendu il devait y en avoir d’autre, mais à sa connaissance, Le professeur Rogue était le seul.

    « Pardonnez moi, mais je ne vois pas en quoi je vous ai manquez de respecté Monsieur, et sachez que je ne voulait en aucun cas vous paraître insolente. » Elle recula d’un pas devant la main tendue du mangemort, décidément elle ne semblait pas vouloir se laisser faire. Pourquoi d’ailleurs ne prendrait elle pas la tangente comme cela elle ne ferait plus perdre de point des qu’elle ouvrirait la bouche, et de plus il était très peu probable qu’il réussisse à lui suivre. Quoique ne soyons jamais trop sur de soit. « Quand au fait que vous m’ayez demandé mes parchemins, je ne puis malheureusement pas vous les donnez, même si je l’aurais fait avec grand plaisir si il n’était pas aussi important que je le remette à la personne la plus à même d’être concerné par ceci. » risqua la jeune femme en montrant son devoir qui siégeait pour le moment dans sa poche.

    De toute manière au point où elle en était ce n’était plus des points qu’il fallait lui retirer, mais surtout lui mettre des heures de retenus, quoique même avec ça elle ne courberait pas l’échine. Willow se demanda si elle n’aurait pas préféré heurter un mur ou quelque chose dans le genre, là au moins elle n’aurait rien d’autre de plus qu’une bosse sur le front voir le nez ensanglanté, mais c’était surement mieux que de subir la démence du mangemort. Surtout qu’il semblait loin d’avoir finis avec elle. Il n'aurait pas pus s'en prendre à quelqu'un d'autre ?

    Willow, bien que cela lui soit difficile, tenta de garder la tête froide et de paraître la plus polie possible, bien que cela ne semble en rien changer le retrait de points. Après tout elle n’avait rien demandé elle, pas même de bousculer le directeur. Ce qu’elle voulait c’était juste retourner dans sa salle commune pour se détendre après ces heures de travails, elle ne demandait tout de même pas la lune ? Vraiment, depuis la mort de l’ancien directeur, Poudlard était devenu du pur n’importe quoi avec le débarquement de mangemorts et l’élection d’un nouveau directeur tyrannique. On était tombé drôlement bas, surtout que maintenant Sang pur et les autres n’avaient plus le droit de se mélanger, quelle blague !

    « Professeur, je ne voudrais vraiment pas vous déranger plus que cela et c’est pourquoi j’aimerais que vous me laissiez regagné ma salle commune. De la sorte je pourrais vous faire une copie de mes travaux et vous les remettes en main propres. »Avec un peu de chance il la laisserait filer, mais c'était déjà perdu d'avance, quand il tenait quelqu'un il ne le lâchait plus jusqu'à qu'il est obtenu pleine satisfaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Mar 22 Juin - 15:45

La jeune fille se sentait réellement quelqu'un de supérieure, Severus le comprenait très simplement, elle parlait de la façon des jeunes d'aujourd'hui de s'exprimer, ils adoptaient des paroles et des gestes totalement supérieurs, ils se prenaient pour des adultes et ils pensaient pouvoir donner des leçons aux plus âgés, de plus en plus, la jeunesse sortait de son rôle où elle devait apprendre, les membres de cette tranche d'âge prenaient trop vite de grands airs et Severus n'aimait pas cela, lorsqu'il était enfant, il avait été frustré par les autres élèves notamment de la maison advserse à la sienne, Gryffondor. Severus était un élève brillant étant jeune, il étudiait sans relâche, il passait la plupart de son temps dans les livres à la bibiliothèque où il se renseignait sur toutes les formes différentes de magie qui existaient. Grâce au professeur responsable de sa maison, il avait obtenu des accès à la Réserve, par une autorisation, il passait la plupart de son temps dedans, à chercher des informations sur la Magie Noire, à l'époque, cette forme de magie, il l'adorait.

Depuis le temps, il avait compris que les Mangemorts et la Magie Noire n'étaient pas des choses acceptables, même si il avait un peu de mal à l'avouer, les Moldus étaient les égaux des sorciers, ils étaient tous frères, pouvoirs magiques ou non. Cependant, Severus ne pouvait pas crier cela de partout, son rôle d'agent double en ces périodes de troubles était un rôle nécessaire pour que la Communauté Sorcière se débarasse de Lord Voldemort et de ses troupes.

Dans le plus grand des silences, Severus œuvrait pour l'Ordre du Phénix, même lorsqu'il avait tué Dumbledore, il n'avait fait que suivre les ordres de l'ancien directeur, ce dernier lui avait demandé le service de mettre fin à ses jours, avec une grande tristesse, Severus avait décoché sa baguette et il avait tué l'homme. Lorsqu'il était parti avec le groupe de Mangemorts, il s'était retenu de crier, ce geste, il n'avait eu aucune envie de le faire. Depuis ce temps, Potter avait crié au monde que Rogue était coupable du meurtre d'Albus, ce qui était vrai, mais Potter ne connaissait pas toute l'histoire, il n'était pas au courant des nombreuses paroles que les deux hommes s'étaient échangés.

Severus n'avait pas encore bougé en direction de la jeune femme, cette dernière fit mine de s'excuser, la jeune femme lui dit même qu'elle ne voulait en rien être insolente, cette fois, Severus eu un vrai sourire, un sourire moqueur, il savait très bien que la jeune femme faisait preuve d'hypocrisie. Cette dernière fit un pas en arrière mais elle prit également la parole, lui disant qu'elle ne pouvait pas lui donner les devoirs, elle préfèrait les donner à la personne directement concernée par les parchemins. Severus ne riait plus du tout, son visage s'était figé en une expression froide et totalement impersonnel. Cette dernière lui demanda ensuite de pouvoir regagner sa salle commune, mais Severus, tout sympathique qu'il était, n'était pas fou, jamais il ne permettrait à la jeune élève de rejoindre sa salle commune après le nouveau manque de respect dont elle avait fait preuve dans sa deuxième réplique, il voulait les parchemins et elle n'irait pas dans sa salle commune avant que Severus puisse prendre les parchemins entre ses mains. Le professeur Rogue attrapa sa cape et il la remit convenablement, de façon à avoir les pieds dégagés. L'homme prit ensuite la parole, aucun sourire ne déformait ses lèvres.

- Très bien, vous ne comprenez pas où je veux en venir. Aussi vous venez, Miss O'Connor de gagner deux semaines de retenues avec moi-même. Vous viendrez tout les soirs de dix sept à dix huit heures dans mon bureau, j'ai conservé des recettes de potions complexes pour les élèves. Vous perdez vingt points de plus.

Severus ne rigolait plus du tout, il était encore plus énervé qu'au début, il fixa la jeune fille dans les yeux, il était d'une froideur extrême ce soir. Il reprit la parole.

-Par la même occasion, je vais parler avec le professeur Flitwick de votre cas, il est honteux d'avoir des comportements comme ceux que vous adoptez face à ma personne.

Il tendit de nouveau sa main, cette fois, elle avait interêt de lui donner les parchemins car Severus allait devoir appeler Alecto sinon.

-Je vous le demande une dernière fois Miss, donnez-moi les parchemins, sinon, Miss Carrow se fera un plaisir de se joindre à moi pour votre retenue.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Ven 25 Juin - 16:52

    Lorsque le visage du Professeur Rogue se figea en une expression d’une extrême froideur, Willow sentit son estomac se nouer. Il semblait avoir perdu patience, et la punition qui allait prononcer n’allait sans doute pas être très agréable. Tant pis, elle l’avait cherché, elle se devait d’assumer sa bêtise jusqu’au bout. Mais enfin quelle bêtise ? C’était un peu tiré par les cheveux, si elle se souvenait bien de ce qui s’était passé avant ; Ils s’étaient heurté au croisement du couloir, Il lui avait demandé ce qu’elle faisait et ensuite de lui donner son parchemin. Voilà c’était partie comme ça, mais était-ce une bêtise que de refuser quelque chose à quelqu’un ? D’accord il ne voulait pas qu’elle rentre dans sa salle commune, c’était un fait, mais la sanctionner juste par ce qu’elle avait refuser de lui donner ses cours… C’était un abus d’autorité, de la dictature même ! D’ailleurs en générale, les dictateurs étaient complexés par un détail de leur propre personne, certain c’était la taille. Peut être que pour Rogue c’était son nez qui le complexait… ou peut être ses cheveux gras, allé savoir. Ou peut être était-ce un manque affectif, mais après tout ce n’était pas ses affaires à elle, pour le moment c’était juste la punitions qui allait tomber.
    Le mangemort pris enfin la parole et la sentence tomba enfin : 1 heure de retenu pendant 2 semaine à faire des potions dans le bureaux du Directeur, plus 20 points de retirés. Quelle plaies quoique ce n’était pas grand chose, ça allait encore. Et c’est tout en continuant de la fixer dans les yeux qu’il lui dit qu’il parlerait de son comportement à son directeur de maison, autrement dit, le professeur Flitwick. Admettons qu’il lui en touche deux mots, quesque cela allait changer ? Arrivait il juste à s’imaginer que plus aucun professeur, hormis les Mangemorts, ne pouvait plus le supporter depuis l’assassinat de Dumbledor ? Il semblait avoir oublié ce détail, car même si il allait voir son responsable de maison, elle n’aurait que des mises en garde comme quoi il fallait qu’elle évite de trop se faire remarquer au risque de se faire torturer. Cela importait peu, ce n’était certainement pas ça qui allait lui faire peur, et d’ailleurs ce n’était pas dans sa nature de se laisser faire. Dommage.

    Le directeur tendit une nouvelle fois sa main en lui faisant comprendre qu’elle avait tout intérêt à coopérer si elle ne voulait qu’il fasse appel à Alecto Carrow. Alors comme ça, il avait besoin de quelqu’un pour faire obéir les élèves les plus réticents. C’était mal connaître Willow, ce n’était certainement pas cette femme qui allait la faire changer d’avis. Et puis, si il les voulait tant ses parchemins, il pouvait tout aussi la torturer lui même, pourquoi demander à quelqu’un d’autre de le faire ? Cela aurait été tellement plus simple, mais si peu discret de faire preuve de son excès d’autorité, sur une simple “rebelle“. Après tout il était bien plus expérimenté qu’elle, et cela quand bien même elle était dites “surdoué“. C’était si simple pourtant, il suffisait juste qu’il lève sa baguette.

    « Navré, professeur, c’est impossible. » Répondit elle enfin, en continuant d’afficher une expression calme.

    Si ce elle n’était pas tenu par un certain respect elle lui aurait crié qu’il pouvait appeler toutes les personnes qu’il voudrait, jamais elle n’obéirait à un homme qui avait profité de la faiblesse de quelqu'un pour mettre fin à ces jours, jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Ven 25 Juin - 17:20

La jeune sorcière était décidement très bornée, elle ne comprenait peut-être pas que Severus était un homme de pouvoirs dans le Château, il était même l'homme avec le plus de pouvoirs entre les murs de Poudlard. Depuis sa nomination au poste de directeur, Severus brossait les Mangemorts dans le sens du poil même si la plupart des choses qui se produisaient à Poudlard n'étaient pas acceptables. Les tortures étaient trop violentes selon Severus, même si il fallait faire adopter aux élèves une véritable ligne de conduite, ce n'était pas la meilleure solution, de plus, les élèves étaient opposés à l'autorité pour la plupart. Alecto et Amycus Carrow étaient deux mangemorts particulièrement méchants, c'était pour cette raison qu'ils avaient été nommés à Poudlard, grâce à eux et à Severus, les sorciers étaient élevés dans la haine du Né Moldu, dans la haine des non sorciers. Rogue participait avec ardeur à cette propagande, bien qu'il n'aimait pas du tout, il était un espion et avec ce statut d'espion, il devait faire comme si il adorait.

Il regarda la jeune femme, cette dernière ne voulait vraiment pas lui donner les devoirs copiés sur le parchemin. L'heure n'était vraiment plus à la rigolade, l'heure était plutôt aux punitions, le professeur faisait un cas particulier des Gryffondors et des Serdaigles, il se fichait des Poufsouffles, beaucoup trop d'idiots fréquentaient les rangs des jaunes. Les bleus quant à eux étaient tout le contraire, souvent très développé intellectuellement, ils adoptaient souvent des comportements hautains. Les Gryffondors quant à eux se prenaient pour les rois du monde. Les seuls élèves normaux étaient les Serpentards, ils formaient les rangs de la meilleure maison de l'école. Severus était un ancien serpentard et jusqu'à l'année dernière, il avait la direction de la maison.

Il regarda la jeune femme d'un air réellement méchant, et d'un geste très rapide, il mit la main dans sa poche et en sortit une baguette magique, assez longue, cette dernière se retrouvait maintenant pointé sur le nez de la jeune femme.

-Vous feriez mieux de me donner les parchemins !

Severus fit ensuite un geste de la main, sans aucuns mots, les parchemins sortirent de la poche de la jeune femme puis ils furent attirés par Severus "comme par magie". Il leva la main tendue et attrapa rapidement les deux parchemins. Il regarda la jeune femme, il n'en avait pas terminé avec elle.

-Vous voyez, il ne sert à rien de tenter de vous échapper. N'oubliez jamais qu'ici, à Poudlard, vous n'êtes qu'une élève, moi, je suis le nouveau directeur.

Severus aurait préféré ne jamais être directeur, il aurait préféré que le bienveillant Albus Dumbledore soit encore dans son bureau, les mains posées sur le grand bureau en noyer, à lire. Severus aurait préféré être professeur et ne jamais avoir eu à tuer l'homme qui lui avait offert une seconde chance.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Ven 25 Juin - 20:51

    Sur le moment, quand elle put décrypter dans le regard du professeur une lueur de méchanceté, et que celui-ci plongea sa main dans sa poche pour sortir sa baguette qu’il pointa vers la elle, Willow du faire un effort considérable pour ne pas faire de même. Elle détestait qu’on la tienne en respect de la sorte, surtout quand elle devait faire preuve de retenu pour ne pas avoir plus de problème qu’elle en avait. Cela ne l’aurait pas vraiment gêné de menacer à son tour le mangemort, mais elle avait beau être têtue, elle n’était pas à ce point suicidaire. Elle avait beau ne pas être mauvaise en duel et qui lui était pas bien difficile de lancer un sortilège sans remuer ses lèvres, le professeur Rogue avait bien plus d’expérience qu'elle, on ne pouvait pas le nier.
    Tout en la menaçant il lui conseilla de lui donner les parchemins, mais elle n’eu pas le temps de riposter qu’il les attiraient déjà avec un sortilège d’attraction, et malgré qu’elle est tenté de les rattraper au vol elle ne pu s’en saisir. Trop tard, il avait eu ce qu’il voulait et des lors elle ne pouvait plus rien faire. Mais quelque chose lui disait qu’il était loin d’en avoir finis avec elle, une simple déduction. En même temps ce n’était pas bien compliqué à savoir, elle l’avait trop cherché pour qu’il la laisse partir.
    Il ne tarda pas à lui faire remarquer qu’elle n’était qu’une simple élève et lui le Directeur, comme pour lui faire comprendre que c’était lui qui avait le dernier mot. Comme-ci il était difficile de le remarquer.

    Willow ne baissa pas les yeux pour autant, et malgré que l’expression de son visage était la même que depuis le début de la discutions, ses yeux brillait d’une lueur de dégout. Elle le détestait vraiment, depuis son arrivé à Poudlard elle n’avait jamais vraiment aimé sa façon de s’attaquer méchamment au étudiant sans qu’ils ne lui aient rien fait. Détestable personnage… Déjà quand tant que professeur de Potion c’était pas marrant, mais avec lui en tant que directeur autant se jeter du haut de la tour d’astronomie.

    «Maintenant que vous avez eu ce que vous vouliez, peut être que je pourrais m’en aller maintenant ? » demanda alors la serdaigle en tentant désespérément de contenir sa colère. Si il continuait à agir ainsi elle n’allait sans doute pas partir dans le remarque cinglante, et cela risquerait de durer jusqu'à qu’elle perde la totalité de ces points. Non, finalement ce n’était pas véritablement une bonne idée, si elle s’emportait elle allait attirer les foudres de tout les Serdaigels. Déjà qui en avait qui lui courait sur le haricot, ce n’était pas vraiment le moment de se mettre à dos tout le monde. Cela risquait de tourner en orgie sanglant, et bien entendu ça ne risquait pas d’arranger les choses.

    « Quand me les rendrez-vous ? » demanda t’elle finalement en parlant des parchemins confisqué histoire de savoir si elle devait se remettre au boulot des son retours dans sa salle commune ou si elle pouvait se permettre d’attendre qu’il les lui rendent. C’est que mine de rien, il venait de prendre 9 parchemins recto verso, 4 heures de recherches pour se fichue devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Ven 25 Juin - 21:14

Severus était un être content à ce moment précis, remettre des Serdaigles et des Gryffondors à leurs places était une chose particulièrement jouissive pour le directeur Rogue. Lui qui avait été un être frustré, brillant mais toujours à devoir préserver sa personne des horreurs que faisaient Sirius Black et James Potter dans sa jeunesse. Il avait développé une méfiance naturelle envers les Gryffondors et avec le temps qu'il avait passé à donner des cours au Château de Poudlard, une autre méfiance envers les surdoués de Serdaigle était née aussi naturellement que la première. Cette méfiance avec certaines justifications comme ce soir, la jeune Serdaigle manquait de respect, ne se pliait pas aux règles et surtout, elle refusait ouvertement un ordre du Directeur et cela n'était pas acceptable.

Même si Severus était du côté de l'Ordre du Phénix, il pensait également au respect des règles du Château et jamais, même par la plus grande sympathie , il n'accorderait à un élève le choix de lui manquer de respect sans avoir de sanction. Il ne cessait de vouloir des règles sévères, dans les cours de Potions puis dans ceux de Défenses Contre les Forces du Mal, les règles établies étaient parfaites et tout les élèves obéissaient sous peine de sanctions.

Severus avait les neuf parchemins dans la main, un sourire déformé ses lèvres, par cette position de force, il montrait à la jeune fille que c'était lui qui était le roi ici et personne d'autre ne pouvait lui dicter sa conduite. Les autres Mangemorts ne pouvaient rien dire sur sa manière de faire car il obtenait des résultats, malgré sa fausse méchanceté, Rogue jouait plutôt un rôle de préservateur ici, car si il n'était pas directeur, les élèves du Château seraient déjà tous morts, tués sous la torture ou oubliés dans les oubliettes. Aussi, même si cette surdouée ne savait pas que Severus était de son côté malgré sa haine envers cette maison, c'était la réalité. Lorsqu'elle lui demanda si elle pouvait partir, un nouveau sourire déforma les lèvres de Severus, il n'allait pas la laisser partir comme cela. Pas tout de suite, du moins.

Quelques minutes plus tard, la jeune fille sembla se calmer, elle lui posa une question, elle voulait savoir quand Rogue lui donnerait de nouveau les parchemins, c'était une question qui méritait réfléxion, après tout, neuf parchemins ne se lisaient pas en une soirée, loin de lui cette idée.

-Vous rendre vos parchemins ? Et bien, quand j'aurais terminé ma lecture qui va être passionnante, j'en suis certain. Comme cela, je dirais une bonne semaine.

Severus rangea sa baguette dans la poche intérieure de sa cape puis il mit correctement les parchemins sous son bras, il porta ensuite sa main libre à la bouche, il fit semblant de s'éclaircir la voix. On aurait presque cru entendre Dolores Ombrage.

-Je n'ai pas encore envie de vous laisser partir, miss. Vous savez, rentrer dans Severus Rogue est également un motif de punition... Que favorisez vous ? Une autre retenue ? Des points en moins ? Que je perdre accidentellement les parchemins ? Un tour en Salle de Retenue avec notre nouveau système de punition ?
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Sam 26 Juin - 11:46

    Une semaine ? C’était un peu se moquer des gens, surtout pour lire 9 parchemins recto verso. Bon il faut dire que son écriture n’était pas bien grosse, mais tout de même ! Il devait faire cela juste pour le plaisir, sans aucun doute. Tant pis, si cela devait en être ainsi, elle recommencerais à travailler se soir, par chance elle se souvenait encore de quelque partie, et même si elle n’avait pas les livres adéquats elle pourrait retourner faire un tout à la bibliothèque demain. Se soir cela risquait de ne pas être vraiment possible. Elle aimait travailler, mais pas au point d’y retourner le jour même. Nan, ce soir, quand elle aurait enfin réussi à s’échapper des griffes du directeur, elle s’étalerais sur son lit, sans oublier de fumer un cigarette pour refaire descendre la tension.

    Le Mangemort rangea alors sa baguette et coinça les parchemins, ces fichues cours, sous son bras et porta une main à ses lèvres en faisant mine de s’éclaircir la gorge, comme si, il s’apprêtait à lui dire qui avait tuer sa mère. Par la barde, de merlin, on aurait cru entendre l’autre vieille harpie de Dolores Ombrage, quoique elle fût quand même bien plus vicieuse que lui, et complètement folle par la même occasion.
    Rogue se mit à parler de lui à la 3 éme personne, et nouvel surprise, le bousculer était passible de sanction. Ben, tiens donc, il n’en avait pas encore assez ? Fallait qu’il rajoute une nouvelle couche. Lui demandait de la laisser tranquille serait surement trop demandé. Il lui proposa donc 4 initiatives, en lui demandant laquelle elle préférait. C’était difficile de savoir car elles n’étaient pas vraiment réjouissantes, toutes les unes que les autres. Elle ne voulait pas perdre plus de point, cela était amplement suffisant, les heures de retenus, elle en avait déjà aussi. Perdre ses parchemins ?! Si c’était ne blague elle n’était pas drôle du tout, mais vu les circonstance, cela ne devait pas en être une. Et puis, non pas les parchemins. La dernière proposition attira tout de même son attention, que voulait il dire pas nouveaux system de punition ? Parlait il des séances de tortures ? Autant ne rien avoir du tout !

    « Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’excuser de vous avoir heurter, car vous ne m’en avait pas laisser le temps. Monsieur, mais recevez mes excuses. » Elle n’aimait pas passer pour impolie, aussi avait elle complètement omis de s’excuser, elle n’en avait pas vraiment eu le temps. « Quand à la punition que je pourrais avoir, j’aimerais ne rien avoir du tout. Mais je ne vois pas vraiment où vous voulez en venir avec le “nouveaux system de punition. “ S’agirai t’il d’une retenue avec le Professeur Carrow ? » Elle avait beau avoir une petite idée derrière la tête, elle voulait en avoir le cœur net. Quand à être oublier de choisir, autant prendre une retenu sans le “nouveaux system“ comme il venait de le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Sam 26 Juin - 14:35

Les parchemins toujours installés sous son bras, à la manière d'un pirate moldu bravant les dangers lors de la traversée d'un océan particulièrement dangeureux, Severus fixait la jeune fille, il n'était pas particulièrement enchanté de cette compagnie mais il devait faire avec, après tout, les élèves rebelles c'était son rayon, il avait correctement donné des leçons aux élèves depuis qu'il était professeur, il n'était pas peu fier de son œuvre, il avait même réussit à faire suivre les règles à Saint-Potter, qui comme la jeune fille en face se pensait plus instruit et plus éclairé que tout le monde. Lors de la première année du fils Potter, à son premier cours, Severus avait magistralement ridiculisé le jeune sorcier qui n'était pas très attentif aux paroles tellement intéréssantes de Rogue.

Il était assez drôle de voir comment la jeune serdaigle tentait de se soutraire aux idées de Severus, cette dernière faisait mine d'avoir compris la leçon et elle poussait même la chose jusqu'à faire semblant de présenter de plates excuses à Severus, elle avait percuté le directeur de ces lieux, le directeur qui était supposé appartenir à un clan sombre, lui qui faisait croire qu'il partageait encore les idées des Mangemorts ne devait rien faire face à un comportement aussi mauvais que la jeune femme avait adopté ? Rien que cette idée déformait le visage de Severus en un rictus qui signifiait simplement "fais moi rire." Il n'était pas question que Severus ne sanctionne pas la jeune fille, surtout que cette dernière lui avait tenu tête pour neuf parchemins qu'elle aurait pu avoir dés le lendemain, cependant, elle ne voulait pas, aussi Severus tarderait à poser ses yeux dessus, le délais d'une semaine pouvait être bien plus long, et ce n'était pas grave si la jeune femme récoltait une mauvaise note, ce n'était pas son problème, les travaux étaient confisqués, point.

Bafouer un article du Règlement Intérieur de Poudlard était selon Rogue, le pire affront que l'on puisse faire à cette école, et d'après les nouvelles règles, tout manquement aux règles pouvait être un motif de punition, depuis l'arrivée des Carrow, le système était totalement réformé de jour en jour. Tout d'abord, les punitions normales étaient les seules mais depuis peu, on pouvait également se servir des élèves collés pour le cours d'Amycus, on se servait des élèves collés pour faire l'expérimentation du sort Doloris ou tout autre sort de torture. Severus avait déjà remarqué que des élèves allaient à l'infirmerie car ils étaient trop faibles, les sorts dont ils étaient les victimes étaient des sorts puissants, souvent, des élèves étaient évacués du Château.

-Disons qu'après notre nouveau système de punition, il est possible que vous vous rendiez à l'infirmerie avec quelques plaies ouvertes. Si vous voyez ce que je veux dire.

Nouveau sourire hypocrite de Severus, puis son visage se referma dans une expression de froideur. Il reprit la parole en dégagant une méche de cheveux de la main appartenant à son bras libre.

-Je crois que je vais m'en tenir à quelque chose de simple et qui ne prend pas spécialement beaucoup de place... Enfin pas beaucoup de place, pour demain matin , je veux deux parchemins complets sur "Pourquoi dois-je obéir aux ordres qu'un professeur me donne ?"

Severus ne souriait pas, il attendait une réaction de la jeune fille, cette dernière allait vraiment s'amuser, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Dim 4 Juil - 14:04

    Le professeur ne sembla pas croire que ces excuses étaient sincères, pourtant depuis le début de leur conversation c’était sans doute la chose la plus vrais qu’elle est puis dire. Et puis après tout, il pouvait bien pensait ce qu’il voulait, cela ne l’empêcherait certainement pas de vivre. D’ailleurs qui est-ce qui pourrait l’empêcher de vivre comme bon lui semblait ? Son père la laissait faire ce que bon lui semblait, tant qu’elle respectait les règles de la maison et tant qu’elle se démerdé pour réussir sa vie, le reste elle pouvait faire ce qu’elle voulait. Alors, cela ne serrait certainement pas le Directeur de Poudlard, enfin, cela aurait pu en être autrement si bien entendu il s’était montré moins “dominant“.

    Severus ne tarda pas à répondre à sa question, ce qui eu pour effet de confirmer ceux à quoi elle pensait. D’un côté ce n’était pas bien difficile de savoir, et sur le moment Willow ce dit qu’elle venait de poser une question vraiment idiote. Étonnant de sa pars d’ailleurs, car étant préfète elle avait plus d’une fois emmener des élèves meurtries à l’infirmerie en tentant de les rassurer lorsque l’un d’entre eux se mettait à pleurer. Tout le monde le savait, les sorts interdits mal utilisés avaient des effets dévastateurs lorsqu’ils étaient lancés par des gens malhabile, mais cela ne semblait pas vraiment préoccuper Miss Carrow, qui continuait d’exercer ces punitions.

    Conservant toujours cette expression froide et peu avenant qu’il arborait continuellement, si bien entendu il n’affichait pas l’un de ces sourires hypocrite, le directeur repris alors la parole en dégageant une mèche de ces cheveux gras. Pour demain, elle devait écrire 2 parchemins complet sur “pourquoi faillait il qu’elle obéisse au ordre des professeurs. “. Vraiment, c’était du n’importe quoi, mais le message était clair pourtant ; « J’ai bien l’intention de te faire “chier“ jusqu’au bout, voilà ce qui arrive à ceux qui veule me tenir tête. ». Une longue soirée semblait se présenter devant elle, et visiblement elle allait devoir veiller cette nuit. Fort heureusement son devoir de métamorphose n’était que pour le jour d’après… quoique demain elle avait un entrainement de Quidditch et vu que leur match approchait elle ne pouvait se permettre de le louper. Si elle savait qu’elle allait heurter Rogue elle serait descendu manger, et cela même si elle devait supporter les autres étudiants.

    « Pour demain... » répéta la bleu et bronze d’un air incrédule en fronçant ostensiblement les sourcils comme si elle se demandait combien de temps cela allait lui prendre. « Je… je vous les remettrait donc demain en main propres, monsieur. » finit elle par répondre bien que l’idée de lui obéir gentiment ne l’enchantait guère. C’était sans doute mieux, comme cela il allait enfin se décider à la laisser regagner sa salle commune. « Monsieur, cela est tout ce que vous vouliez me dire, je n’ai plus qu’a me retirez. Je vous ai fait perdre suffisamment de temps et j’en suis désolé. »

    La jeune femme fit quelque pas de côté, sans quitter des yeux le mangemort, comme si elle craignait qu’il rajoute quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Dim 4 Juil - 14:51

Severus regarda la jeune femme, cette dernière ne réagissait pas comme il le voulait. En effet, Severus voulait qu'elle crit, qu'elle peste contre son autorité car Severus avait envie de lui montrer comment les élèves qui ne suivaient pas les règles finnissaient entre les mains des deux mangemorts qui formaient le duo Carrow. Ce duo était un duo de choc, les deux professeurs le formant avaient certainement la manière la plus spéciale de se faire respecter mais les élèves filaient droit face aux divers comportements d'une grande cruauté que les professeurs usaient avec le plus grand des plaisirs. Sans le savoir, Minerva et les autres étaient des personnes cruciales au château, même si McGonagall et les autres pensaient que Serverus était un traitre, ce dernier avait plaisir à voir que les professeurs tentaient de venir en aide aux élèves, Severus voulait également venir en aide aux jeunes mais il n'était pas possible qu'il le fasse sans réveiller des accusations, il se contentait de vider son esprit de toutes formes de sympathique et il gardait simplement en lui les formes d'un sadisme qui ne lui ressemblait plus depuis de très nombreuses années.

L'ancien mangemort regarda la jeune Serdaigle, son cas était différent, à son égard, il ressentait du mépris, un mépris qu'il ressentait envers toutes les têtes pensantes du château ou pour ce qu'il considérait comme la pire chose de Poudlard, les Gryffondors. Ces deux cas à part, Severus approuvait Dumledore dans sa direction du château. Les punitions étaient justes, Poudlard ne prenait pas part aux discussions gouvernementales et tout était mieux. Maintenant qu'il était directeur, il n'avait plus envie de se trouver entre les murs du château, l'année dernière, il avait du tuer son sauveur. Dumbledore était mort d'un sort que Severus avait appris longtemps auparavant, un sort qui ne laissait aucune chance à celui qui était visé, un sort qui prenait la vie.

Son ancien poste de professeur de Défenses Contre les Forces du Mal convenait à merveille aux désirs du professeur, il donnait les cours de sa matière favorite et il n'avait aucun besoin de changer les choses, le Seigneur des Ténèbres n'avait pas encore la puissance qu'il possédait aujourd'hui, et les choses s'étaient empirées de plus en plus jusqu'à la prise de pouvoir du Lord Noir sur toute l'Angleterre et au Ministère de la Magie. Severus y était pour beaucoup de chose dans cette prise de pouvoir, il avait joué son rôle d'espion avec grandeur. Il regarda la jeune fille après s'être tiré de ses pensées. Cette dernière lui dit qu'elle allait partir. Severus lui fit un sourire, puis il répondit.

-Allez donc manger, une fille aussi pleine d'instruction et aussi bien élevée doit avoir faim.

Il leva rapidement une main et lui désigna le couloir qui menait aux escaliers, puis en débutant à marcher dans la direction opposée, il lui dit :

-Je vous fais parvenir votre convocation à la retenue par miss Carrow ou par le professeur McGonagall.
Revenir en haut Aller en bas
Willow J. O'Connor

avatar

Féminin
▌Messages : 118
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 25/12/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 18 ans
▌Étude, métier : WEE
▌Baguette : 26.1 Bois de Pommier et Plume d'Augurey (phénix Irlandais)

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: WEE

MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   Dim 11 Juil - 16:24

    Willow ne put réprimer un léger frisson quand elle vit le professeur Rogue lui sourire. Etait-ce encore un de ces sourires hypocrites qui présageait de mauvaise chose ? Après tout il n’y avait aucune raison de la punir ni de lui retirer des points, elle n’avait strictement rien dit de déplacé, elle avait même consentit à “obéir“ à ces ordres. C’était en sois un effort surhumain surtout envers lui, car elle ne le répéterai jamais assez, elle ne l’aimait pas. Mais après tout peut être que ce signe n’était pas si mauvais que ça, ce n’est d’ailleurs que quand il pris la paroles qu’elle put souffler un peu. Bien que ce qu’il venait de lui dire lui paraissait louche.

    Il y avait à peine un instant il hurlait presque qu’elle était irrespectueuse, et voilà maintenant qu’il lui fait la suggestion d’aller manger en la flattant, en quelque sorte, par son éducation et son intelligence. C’était assez paradoxal.

    « J’aimerais bien monsieur, mais je n’ai pas vraiment beaucoup d’appétit se soir. » répondit la concerné en détournant pour la première fois depuis la rencontre, ces yeux vers un point invisible sur le mur.

    Il lui présentât le couloir menant au escalier qui descendait et se mis à marcher dans le sens opposé, sa cape noire se mettant à voler derrière lui. Puis il lui annonça qu’il lui ferait parvenir sa convocation en retenu par le biais de Mcgonagal ou du Carrow. Pour sa pars Willow préférait largement que se soit par le biais du professeur de métamorphose, et cela même si elle était sur de devoir donner des explications. Car doutez en bien que Miss Carrow c’était loin d’être le grand amour, c’était d’ailleurs la personne qu’elle haïssait le plus parmi les mangemorts. D’ailleurs elle s’était bon nombre de fois retrouvé en retenu “spécialisé“ avec elle pour avoir à plusieurs reprise contesté son autorité.

    « D’accord Monsieur. Je vous souhaite une bonne soirée. » Cela n’allait pas être le cas pour elle, mais tant pis, elle se rattraperait un autre soir.

    Puis sans demandait son reste, la Bleu et bronze se mis à trottiner rapidement vers les escaliers qui menait à sa tour et s’engouffra rapidement dedans comme si elle craignait de se faire de nouveaux interpelé par le directeur. Elle monta quelque marche avant de s’arrêter et d’appuyer son dos contre le mur de l’étroit passage en soupirant et en se passant une main sur le visage.

    « Vraiment… je suis qu’une idiote. » se murmura t’elle en appuyant à son tour la tête contre le mur un sourire blasé sur les lèvres. Elle expira et repris sa marche jusqu'à la porte qui ne tarda pas à lui demander la réponse à l’énigme. Une fois la réponse donnée elle pénétra dans la salle commune, encore déserte à cette heure si et s’affala dans un des confortables sièges qui fessait face à la cheminer.

    « La prochaine fois je ne raserai plus les murs. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage. [PV Severus.R]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on veut noyer son chien... Restriction Plaine des sports.
» Voiture qui demarre que quand elle veut... Aidez moi!
» GT750 qui démarre... Quand elle veut...
» [ BMW e39 530d M57 an 1999 ] Démarre quand elle veut ... pré-pompe ou relais ?
» 106 demarre quand elle veut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Noctem :: A cup of Ogden's Old Firewhisky ? :: » Archives des RPs. :: • Terminés-
Sauter vers: