Il n'y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour l'obtenir. | Période jouée; post-septième année alternative.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)   Mar 22 Juin - 19:01

June venait de finir sa journée de travail au Ministère, encore une fois dégoûtée par ce qu’elle avait pu voir des mesures dictées par ces mangemorts qui avaient réussis à prendre le pouvoir, en un coup d’état souterrain. Il n’y avait que ça pour expliquer ce changement brutal de politique. Elle rentra dans son appartement de Londres, un T3, avec deux chambres dont une de transformée en bureau. D’apparence, un endroit parfaitement moldu, style moderne, pas cher, elle avait pris l’habitude de garder cacher dans ses tiroirs et placards tout ce qui avait un lien à la magie, à cause des visites surprises de ses voisins. Elle jeta les clés sur la petite table dans l’entée, pour jeter un coup d’œil à une petite carte postale qui avait l’air toute anodine. Mais avec les connaissances qu’il fallait pour lire entre les lignes, ça indiquait un petit bled à coté de Londres et une heure. Enfin quelque chose qui lui arracha un petit sourire depuis qu’elle était passée devant un couple hurlant et pousser vers un ascenseur par un de ces bouledogues du Ministère, pour être jugé sur leur sang. Heureusement, elle avait reçu une aide bienvenue de bonnes connaissances pour son père et elle-même quand ses employeurs avaient émis des doutes sur le sien. Des doutes fondés, mais il était bien sûr hors de question de finir à Azkaban, elle avait mieux à faire.

La rouquine décida de se changer, et prendre une douche, elle avait une heure devant elle. Une demi-heure passa assez vite quand elle sortit de sa chambre, ayant choisi un jean, et un tee-shirt bleu ciel et blanc, avec quelques touches de jaune. Décontractée, elle donna un rapide coup de brosse dans ses cheveux roux, redevenus bien lisses à l’aide d’un petit sortilège fort utile. Elle attrapa une veste en jean, ne désirant pas s’encombrer d’une robe de sorcier. Ce n’était pas comme si elle allait avoir besoin de montrer à quel monde elle appartient. Elle avait sa baguette glissé dans la poche intérieure de sa veste en jean, inutile de prendre le risque d’une baguette dans une poche dans le pantalon, surtout arrière, elle tenait beaucoup à ses fesses. Elle ferma les volets, le verrou de la porte de son appartement. Elle allait voir April et pour elle, il valait mieux être prudente. Il n’y avait aucune raison pour qu’on la suive, mais il fallait garder la supposition que l’ennemi sache des choses impossibles et agisse en conséquence, ou veuille l’utiliser à son insu.

June récupéra la carte postale, elle la relut, sortit sa baguette et la brûla. Et c’est à l’abri des regards qu’elle transplana à l’abri des regards chez elle pour réapparaître dans le jardin arrière d’une vieille maison en pierre qui aurait besoin de beaucoup de travaux. Nul doute qu’elle était à l’abandon. Ses yeux firent un rapide 360° degrés, personne en vu, pas de bruit suspect, elle entra rapidement dans la maison, où il faisait même plus frais que dehors. Les murs de pierre étaient épais, de bons isolants. Il n’y avait pas de source lumineuse et elle ne pouvait que deviner les formes des meubles. Un petit sourire aux lèvres, elle laissa s’élever sa voix fluette, tout en allant s’asseoir sur ce qu’elle identifia à sa forme comme un fauteuil, choisissant l’accoudoir comme siège.


"Inutile de sortir ta baguette, April. Ce n’est que moi, June…"

La rouquine regarda tout autour d’elle, attendant tranquillement que l’auror en fuite fasse son apparition. Elle était des plus détendue, mais elle restait attentive, au cas où…
Revenir en haut Aller en bas
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)   Jeu 24 Juin - 15:05

    April regarda une énième fois par la fenêtre condamnait du salon, pour voir si le craquement qu’elle venait d’entendre n’avait pas été produit par une personne qui rodait au alentour. Rien. Elle soupira de soulagement et se laissa tomber dans un vieux fauteuil poussiéreux. C’était idiot qu’elle s’inquiète autant, elle avait pris le soin de lancer un sortilège d’intrusion autour de la maison, et si quelqu’un dépassait la clôture du jardin ou transplaner dans celui-ci elle serait immédiatement avertie. Elle ne devait pas se montrer si inquiète, mais quelque pars ce n’était aisé étant donné quelle devait rencontrer quelqu’un, et bien entendu dans le plus grand secret. Ce n’était pas la première fois, mais c’est toujours délicats de ne pas se faire suivre et surtout de ne pas révéler accidentellement le lieux du rendez-vous. Aussi avait elle pris l’habitude de coder ses messages et de les rendre les plus discrets possible, comme une carte postale ou un faire par de mariage. Le reste n’était que finesse.

    En fin de compte l’Auror finit par s’assoupir, ses mains gentiment jointes avec sa baguette magique, sur son ventre. Elle n’avait pas ben dormi, et cela commençait tout doucement à se faire sentir sur le morale, et le physique. Limite des qu’elle faisait le moindre mouvement elle se sentait étrangement fatigué et l’envie de s’allonger sur son lit n’était jamais très loin. Enfin on dit que c’est de la fatigue, mais cela pouvait très bien être un rhume, elle n’arrêtait pas de trainer dehors ; qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige elle était toujours en train de vagabonder de maison en maison de ville en ville. Après tout cela serait possible, et autant dire que le manque de sommeil n’arrangerait certainement pas les choses.

    April émit un grognement satisfait et un sifflement retenti dans le salon. La réaction fut immédiate, elle bondit littéralement de son fauteuil et se précipita vers la fenêtre pour voir qui venait de briser le sort. Il ne faisait pas très claire, mais elle put distinguer une silhouette dans le jardin, Homme ou femme, il n’était pas facile de distinguer qui cela pouvait bien être. Cela pouvait très bien être la personne qu’elle attendait impatiemment, comme cela pouvait être un mangemort, aussi par précaution elle préféra se cacher dans la pièce d’à côté, point stratégique car il donnait une vue d’ensemble sur le séjour.
    L’inconnue finit par entrer dans la maison et sans attendre, se dirigea vers le fauteuil que venait de quitter la jeune femme. Elle attendit tapis dans la pénombre sa baguette prête à l’emploi, jusqu'à ce qu’une voix familière ne l’interpelle.
    June ? Etait-ce vraiment elle ? Oui, cela ne pouvait pas être quelqu’un d’autre, c’était bien sa voix, et de plus personne d’autre ne pouvais savoir qu’elle se cachait ici, et cela même si ils avaient lu la carte postal. Il ne suffisait pas de la lire bêtement, la réponse se trouvait entre les lignes.

    « Et bien, on pourra pas dire que je n’ai pas eu peur. Dit donc, t’en à mis du temps j’étais en train de m’endormir. » Repondit April en traversant la pièce pour s’adosser finalement sur le mur où se trouvait la lucarne. Elle agita sa baguette et une faible boule de lumière jaillit, avant de rester en suspend dans l’air au milieux de la pièce.

    « Alors, le ministère… rien de nouveaux ? Et toi June ? Quesque tu raconte dit ?» demanda t'elle en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)   Sam 26 Juin - 14:23

June venait d’entrer dans cette maison abandonnée, allant s’asseoir tranquillement sur l’accoudoir d’un fauteuil, et elle fit bien évidemment part de sa présence. Nul doute qu’April devait être sur ses gardes, malgré toutes leurs précautions. Et elle-même restait prudente, si jamais quelque chose avait mal tourné et qu’elle tombait dans un piège. C’est bien pour ça qu’elle eut un sourire avec un soupir, ses épaules s’affaissant, signe qu’elle était plus décontractée en reconnaissant la voix d’April, et elle tourna la tête pour reconnaître la silhouette de l’auror. Elle la suivit des yeux et se redressa en même temps qu’une boule lumineuse s’éleva dans les airs, source suffisante pour les éclairer comme il faut toutes les deux, ainsi que les meubles environnants. Mais son attention se porta sur la blonde, ressentant la fatigue qui se dégageait de son apparence. Elle croisa ses jambes, souriante comme toujours, bien qu’elle ne perdait pas de son sérieux. La première remarque d ‘April était révélatrice. Elle avait malgré tout eut peur lors de son arrivée, temps réellement durs pour cette dernière en particulier.

"Désolée de t’avoir coupé dans un élan de sommeil, mais je ne suis pas si en retard que cela, deux minutes, à peine… Mais au moins, je suis sûre de ne pas avoir été suivie."

June perdit cependant un peu son sourire quand elle aborda le thème du ministère. C’était vraiment un sujet des plus abordés mais aussi des plus déplaisants. Au départ, elle avait bien de l’estime pour le ministère, mais au fil des années, tout cela s’était effilé peu à peu, en commençant surtout avec certaines mesures de Fudge et puis maintenant surtout.

"Oh tu sais, au Ministère, ça ne s’arrange pas du tout, j’ai même l’impression qu’ils se cachent de moins en moins dans leur politique du sang, ils prennent de l’assurance sûrement… ça devient vraiment n’importe quoi, mais bon, les Mangemorts là-bas savent s’y prendre pour éviter toute tentative de protestation… Et j’ai eut droit à quelques rappels à l’ordre. En tant qu’oubliator, on est proche des moldus, et le Ministère invite à la non clémence et à la rudesse… Alors moi qui m’y prends toujours avec douceur avec eux, c’est un peu mal vu. Heureusement, ils ignorent que j’ai pris la peine de protéger mes voisins, et encore plus qu’ils ont un faux arbre généalogique de ma famille."

June se releva en tirant un peu sur son haut qui était remonté et elle s’approcha d’une commode, vieille, très même. Elle l’effleura du bout des doigts, enlevant un peu de poussière. Des brocanteurs s’arracheraient certainement un meuble de ce genre s’ils savaient qu’il y avait ça dans une maison abandonnée. Elle enchaîna d’une voix mesurée en fait, mais qui s’entendait parfaitement dans ce calme ambiant.

"Mais sinon, dans tout ce que j’ai entendu, ça bouge peu du côté ennemi pour le moment, peu de choses nouvelles demandées au Ministère qui puissent être utiles… Quant à moi, ça va bien, même si je trouve que les fêtes sont de plus en plus désertées, même dans des bars douteux… Enfin, je suis venue pour te parler d’une chose précise, mais avant tout…. Comment tu t’en sors April ? Tu n’as pas l’air en forme…"

La rouquine fit face à April, une de ses mains s’étant glissée dans une des poches de son jean. Elle laissa percer une certaine inquiétude pour sa cadette. Vivre en fuite des autorités du ministère, c’était loin d’être facile et pas de tout confort. Elle pencha légèrement la tête sur le côté.

"Depuis combien de temps tu n’as pas vraiment dormi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sérieux et amitié dans une maison moldue abandonnée (PV April)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» À Ifs, reclus dans une maison crasseuse
» bébés jack russel à la maison - à réserver
» Règles maison
» Petits exos à travailler à la maison
» Dans ma maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Noctem :: A cup of Ogden's Old Firewhisky ? :: » Archives des RPs. :: • En cours-
Sauter vers: