Il n'y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour l'obtenir. | Période jouée; post-septième année alternative.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Queen . ] Bye-bye black bird. _ Bluenn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bluenn J. McCain

avatar

Féminin
▌Messages : 498
▌Date de naissance : 06/03/1995
▌Date d'inscription : 16/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : _ dix-sept ans
▌Étude, métier : _ bad learner baby.
▌Baguette : _ trente centimètres, bois de cerisier, plume d'hippogriffe

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: préfète.

MessageSujet: [ Queen . ] Bye-bye black bird. _ Bluenn   Mer 21 Oct - 13:46

    "La peur d’un nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même."
        nom, prénom — Bluenn Jane McCain
        date de naissance — 21 janvier
        âge — 15 ans
        lieu de naissance — Drogheda, Irlande
        nationalité — Irlandaise
        sexe — Féminin
        sang — Sang-mêlé


      "Si en chemin je rencontre Severus Rogue, tant mieux pour moi, tant pis pour lui."

        camp — Bluenn est une jeune fille très influençable, et qui a du mal à faire une bonne distinction entre le véritable bien et le véritable mal. Pour elle, elle est sans vergognes du côté du mal, du côté des Carrow, et de la plupart de ses camarades Serpentard.
        maison — Serpentard, parce que nous le valons bien.
        année d'étude — Cinquième année.
        rang particulier — Préfète & membre de l'équipe de Quidditch
        cours optionnels — SACM, parce que je me suis bien faite avoir par les grands qui disaient qu'on ferait que monter des hippogriffes.


      "Le fait que tu sois capable de ressentir une telle douleur constitue ta plus grande force."

      Bluenn est née dans une famille Irlandaise de pure souche, mais heureusement pour son honneur, elle ne fut pas rousse. Ses parents étaient des sorciers honnêtes et sans histoires, avec un emploi régulier qui leur permettait de gagner tranquillement leur vie. Et leur amour fut tellement grand, tellement beau et généreux qu'ils eurent trois enfants, et Blue arriva au milieu. Cette place était la pire de toute. Regardez bien; dans une famille, on vante toujours les qualités de l'aîné, sur lequel on recommande chaudement de prendre exemple. Ensuite, le cadet pouvait jouir du plaisir de toujours être défendu. Et celui du milieu, Bluenn pour cette famille là, se trouvait toujours sur le pont, et se prenait toujours les vagues drus de la vie familiale qui lui léchait violemment le visage. Elle avait essayé de faire au moins aussi bien que sa sœur, mais c'était toujours moins brillant. C'était du déjà vu. Alors on la félicitait, mais poliment. B. s'en rendait malade, et chaque jour devenait plus difficile de vivre dans l'ombre d'un modèle parfait.
      Elle du alors se forger un caractère. Certainement pas le meilleur qui soit, mais elle pu s'affirmer et s'imposer auprès de personne qui ne l'avait jamais prise au sérieux dans la famille. Elle se levait vaillamment, seule contre le monde qui ne la comprenait pas. Ils étaient mignons. Mais pas comme elle. Bluenn était trop impulsive pour pouvoir veiller sur son petit frère, trop insouciante pour aller aussi que sa grande sœur, pas assez attentive, pas assez intéressante, trop bornée, pas assez courageuse. Elle passa toute sa petite enfance à enchainer bêtises sur bêtises, à s'imaginer ce qu'elle n'était pas, à faire des misères à sa sœur, à la rendre moins jolie. Combien de fois rajouta-t-elle de la bave de Niffleur à sa pommade de Bubobulb ? Combien de fois fut-elle privée de chocogrenouille seulement parce-qu'elle avait pousser son frère dans une flaque ? Blue ne les compte plus, mais ces épisodes enfantins font sa fierté et encore aujourd'hui, elle en rit bien fort. Mais détrompez vous, B. n'a jamais été foncièrement méchante. Elle les aimait, tous. Sa grande soeur, son petit frère, son père, sa mère. Elle se sentait juste trop mise à l'écart.
      Mais un jour, une occasion pour elle de se venger se présenta sur un plateau d'argent. Ses parents et sa grande sœur devait partir elle ne sait où, et on lui avait confiait la garde de William, le petit dernier qui n'était âgé que de 4 ans. Elle décida de mettre la maison à sac, et de faire passer Will comme responsable. Comme ça, pour une fois, il serait bien punit. Bien sur, elle avait préparé tout un plan pour ne pas qu'ils se doutent qu'elle est tout manigancée... Malheureusement, son alibi n'était absolument pas valable, mais ce ne fut pas le pire.
      Elle emmena William dans la cuisine, et lui mit dans la main la baguette qu'il y avait dans le tiroir. Dès lors, le petit garcon se mit à l'agiter dans tous les sens et des lumières jaillirent du bout de bois. En quelques secondes, des vases venaient d'exploser, des livres de tomber, et pleins d'autres choses menaient leurs valses chaotiques. Fière de son coup, Bluenn décida d'aller dehors et d'attendre que la maison soit vraiment bien achevée.
      Mais au moment même où elle passe le palier de la porte, un incendie éclata dans la maison. Elle eut à peine le temps de se retourner et d'éviter une poutre qui manqua de l'assommer en s'écroulant, en feu. En un millième de seconde, la maison crachait du feu par, toutes les fenêtres et brûlaient de l'intérieur. Bluenn ne réalisa pas réellement ce qui venait de se produire. C'est surement pour ça qu'elle restait longtemps bouche-bée devant la catastrophe qu'elle avait organisé. Dans son crâne, c'était la débandade. Elle essayait de réfléchir à quoi faire, à quoi penser ! Mais rien ! Elle était totalement paralysée et aucun son n'arriva même à sortir de sa bouche. Et soudain, elle sentit sa boite crânienne heurter quelque chose. Elle eut mal, très mal, et puis il n'y eu plus rien.

      Quand elle se réveilla, elle semblait avoir plus mal que lorsqu'elle s'était endormie. Son bras, son crâne et son dos la lançait abominablement, tandis que ses yeux tentaient vainement de s'adapter à la lumière cru d'un jour nouveau. Ses paupière papillonnèrent un moment, avec que sa vue se fasse plus nette que Blue se rende compte qu'elle était chez elle. Ces murs, quelle avait fait flambé indirectement la veille (ou l'avant veille, ou encore avant) semblaient tout neuf et sentaient bon. Elle chercha quelqu'un qui se serait couché à son chevet, mais il n'y avait personne. Intriguée, elle descendit au rez-de-chaussée sur la pointe des pieds, puis alla se cacher dans l'escalier pour écouter la discution parentale qui s'étendait au salon. Mais ce n'était pas des paroles que l'on arrivait à entendre, c'était des sanglots. Les sanglots d'une femme, et le silence d'un homme. Bluenn avait les yeux grands ouverts malgré la douleur de son crâne, et l'horreur se traduisait sur son visage. Elle devinait très bien ce qui c'était passé, et ce qu'elle avait fait.
      Sans faire attention, Blue se mit à pleurer elle-aussi, mais elle sanglota trop fort pour réussir à rester cacher. On la trouva sans peine, et alors qu'elle s'attendait à recevoir un gifle, ou des réprimandes, ses parents la prirent dans ses bras. Longtemps.
      Puis elle se détacha d'eux, les regarda un peu, et tourna les talons. Depuis, elle n'en parle plus, et William est devenu un mot terrifiant pour elle. En quelques jours, elle changea radicalement. Son caractère, sa manière de pensée et d'agir aussi. Le traumatisme qu'elle venait de causer et de vivre est encore une blessure suintante à moitié ouverte, qu'elle arrive à cacher derrière sa carapace de mauvaise volonté.



    Citation :
      "J’ai la conviction que la vérité est généralement préférable au mensonge."
      Bye-bye black bird.

      célébrité de l'avatar — Dakota Fanning

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carpe-noctem.1fr1.net
 
[ Queen . ] Bye-bye black bird. _ Bluenn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Miss-mustang
» je veux une montre suisse
» The Blackbird Company
» HONDA CBR 1100 XX Super Black Bird
» ( TROUVEE) CHERCHE SELLE D'ORGINE RD07A NOIRE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Noctem ::  I'm a wizard, not a baboon brandishing a stick !  :: » La Pensine. :: • Optime !-
Sauter vers: