Il n'y a que le pouvoir, et ceux qui sont trop faibles pour l'obtenir. | Période jouée; post-septième année alternative.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lewis Hardford

avatar

Masculin
▌Messages : 15
▌Date de naissance : 13/07/1990
▌Date d'inscription : 01/08/2011
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 21 ans
▌Étude, métier : Journaliste clandestin
▌Baguette : Confisquée par les rafleurs, ces fdp

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Trop insurgé dans son bom-boom

MessageSujet: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 18:43

Lewis A. Hardford




    "La peur d’un nom ne fait qu’accroître la peur de la chose elle-même."
        nom, prénom —Lewis Andrew Hardford
        date de naissance — 6 juin
        âge — 22 ans
        lieu de naissance — Glasgow
        nationalité — Ecossaise
        sexe — Masculin
        richesse — Nulle à chier
        état civil — Célibataire
        sang — Né-moldu


      "Les humains ont un don pour désirer ce qui leur fait le plus de mal."

        emploi — Journaliste autoproclamé et indépendant (et illégal, surtout), qui cherche à raconter la vérité PARCE QU'IL LA CONNAIT, LUI. Plus sérieusement, c'est quand même une intention très noble non ?
        participation à la Grande Guerre — Comme il avait plus la joie intrinsèque d'être à Poudlard et que de toute façon vu ses origines ça serait un peu du suicide, non. Il s'est planqué dans un coin en priant pour que ça passe.
        réaction face à la victoire de Lord Voldemort — "... Oh putain sa mère." En gros, une nouvelle grosse barre en fer à avaler. Déjà que c'était pas bien joyeux avant... MAIS NOUS VAINCRONS MES BRAVES, L'INTERNATIONNALE SERA OUI NOUS VAINCRONS !


      "Le fait que tu sois capable de ressentir une telle douleur constitue ta plus grande force."


    Citation :

    "C'était quand même cool avant la guerre. Je veux dire, moi et Ron on fumait des splifs et tout."


      Le message du Ministère arriva à 19h38 un samedi soir. C'était une lettre qui voleta toute seule dans la cuisine et qui sorti elle-même de son envellope pour se lire à haute voix. Lewis était à table avec ses géniteurs, et ce qu'il avait réussi à leur cacher malgrés son expression très assombrie depuis quelques mois fut révélé au grand jour en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire :

      « Mr Lewis Andrew Hardford êtes convoqué par la présente pour une audience juridique au Ministère de la Magie, en application de la nouvelle circulaire 98.A sur la régulation de l'usage de la magie. Nous vous attendons le lundi 8 octobre à 9h30. Cordialement, Angus Erickson, secrétaire au département de la justice magique. »

      Ensuite, la lettre s'ébroua et disparu dans un petit éclat bleu.

      Silence de plomb.

      « … Tu as fait une bêtise ? » demanda enfin la mère de Lewis à Lewis, et celui-ci haussa les épaules avant de faire craquer ses phallanges. Bon. Il s'y attendait, après tout. Il fallait bien que ça lui tombe dessus un jour ou l'autre ; d'après ce qu'on disait, personne n'y échappait. Enfin, personne parmi les gens comme lui.

      « Hm... pas vraiment. » répondit-il alors. « Sauf si on considère que j'ai fait une bêtise en naissant dans cette famille, parce que bon, en fait, c'est ça leur problème, à eux. »

      Le père de Lewis fronça les sourcils d'un air outré. C'était un ancien punk nostalgique du temps insouciant de sa jeunesse, mais qui n'avait jamais perdu de vue son dégoût de l'injustice sociale.

      « Quoi, alors comme ça pour eux tu n'es pas un vrai magicien ? Pourtant tu fais des trucs supers fils, comme la fois où tu as fais un feu d'artifice à l'anniversaire de ta cousine, juste en prononçant deux ou trois mots. »
      « Ou quand tu fais la vaisselle avec ta baguette magique. » renchérit sa mère.
      « On dit sorcier, pas magicien. » répliqua Lewis. « La politique a changé ces derniers temps, et les nouveaux types qui gouvernent sont alliés avec un connard chauve qui se prend pour le maître du monde. »
      « Faut mettre un bon coup de pied dans la fourmillière, comme ce qu'on aurait du faire pendant les années Thatcher. Putain te laisse pas avoir garçon, la jeunesse doit se battre ! » s'enflamma son père, et Lewis leva les yeux au ciel.

      Ouais, Lewis avait des parents moldus. Et plus encore, il n'y avait à sa connaissance aucun autre sorcier que lui dans sa famille, proche ou éloignée ; les nouvelles lois passées par les larbins de Voldemort et par cette salope d'Ombrage n'allait alors vraiment pas en sa faveur.

      « Il paraît qu'ils retirent leurs baguettes aux gens comme moi. » marmonna-t-il alors en baissant les yeux sur son assiette dont le contenu avait eu le temps de refroidir. Ses parents échangèrent un regard ennuyé.
      « On t'inscrira au Pôle Emploi, mon chéri. »
      « C'est pas la question, bordel ! »

    Citation :

    « Ou sinon, tu peux toujours aller travailler pour le Sun. »


    L'audience, il avait décidé de ne pas y aller. En fait ça faisait très longtemps qu'il y pensait, bien avant même de recevoir la lettre d'invitation officielle ; depuis sa sortie de Poudlard, Lewis travaillait en effet comme stagiaire au « Sorcier du Soir », un journal qui reprenait chaque soir, comme son nom l'indique, les gros titres de la fameuse Gazette du Sorcier. Son travail ne consistait donc pas à écrire des articles à proprement parler, mais quand les Unes commencèrent à se couvrir de titres inquiétants, Lewis fut bien entendu parmi les premiers au courant. « Le Ministère réforme l'éducation », « Ticknesse élu », « Dumbledore assassiné »... Tout s'enchaîna à la vitesse de l'éclair dès sa sortie de Poudlard, qui semblait alors être le centre du monde. Ca le gavait. Il ne rêvait pas spécialement d'un monde avec des poneys qui gambadaient dans les champs et des dauphins qui sautillaient sous les arc-en-ciel, mais il trouvait ça quand même vachement dégueulasse, ce truc nazi qui commençait à se répandre. Tout allait être pour sa gueule, en plus. Non, vraiment, non, il sentait les ennuis arriver, et il ne pouvait pas rester sans rien faire, c'aurait vraiment été un truc de lâche.
    Du moins c'est ce qu'il pensait, parce qu'une semaine exactement après la date de sa comparution avortée devant les connards du Ministère, Lewis se fit chopper par les rafleurs.
    C'était aux alentours de sept heures du matin, assez bon choix stratégique puisque la tête dans le cul et le nez dans son café posé sur le bar à moitié crade d'un motel de la banlieue de Londres, Lewis n'avait pas eu le temps de réaliser le danger avant qu'il ne soit à peine à quelques centimètres de lui. En l'occurance, sous la forme d'une nana plutôt belle. Enfin, disons plutôt qu'il aurait put avoir le temps de la trouver belle si elle ne l'avait pas aggripé par le bras avant de le tirer en arrière jusqu'à ce qu'il tombe de son tabouret.

    « Mgnehh ça va pas non ?! »
    « La ferme. » 

    Bon. Soit. Interloqué, Lewis fut traîné jusqu'à l'extérieur du motel où trois autres types attendaient. C'est seulement là qu'il comprit à qui il avait affaire, et il essaya vainement de se débattre tout en luttant pour sortir sa baguette magique, qui lui fut arrachée des mains en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. La nana du début, toujours sans le lâcher, le tira alors jusque dans la ruelle adjacente où, tout bonnement, elle transplana avec lui sans qu'il ne puisse faire quoi que ce soit.

    Citation :

    "Nom, prénom, âge, n° de sécu, contenu de ta baguette, Mars ou Oréo ?"


    A présent parfaitement réveillé, Lewis eut le temps de s'interroger très brièvement sur la façon dont ils avaient réussi à le retrouver, avant de sortir la tête la première par une des cheminées qui déservait le hall du Ministère. Lui qui avait fait attention à utiliser la magie le moins possible ces derniers temps pour ne pas être tracé... ENCULES DE NAZIS.

    « Ecoutez, sérieusement, vous faites une erreur. » gémit-il quand les rafleurs le relevèrent sans aucune délicatesse. « Je suis un putain de sorcier, quoi ! C'est même moi qui ait inventé les chocogrenouilles ! »

    Aucune réaction.

    « Allez ! C'est aussi moi qui ait fait le lubrifiant éternel ! Et les sextoys sans piles ! »
    « Piles ? » répéta stupidement le plus gros des rafleurs, ce qui lui valut un sifflement agacé de la seule femme du groupe.
    « Soyez pas cons, laissez moi-partir ! Je... Je suis mineur ! »

    Mais évidemment, rien ne fonctionna. C'était pas non plus comme s'il pensait le contraire, mais cette situation avait vraiment quelque chose d'effrayant, et pourtant, il avait déjà été arrêté à plusieurs reprises ; seulement, c'était la première fois qu'il n'avait absoluement rien à se reprocher.
    Dans le bordel ambiant des bons sorciers au sang propres venus pour commencer leur journée de taf, Lewis fut directement conduit au département de la justice magique ou sa pseudo-audience fut organisée en un claquement de doigts, le tout sous la juridiction d'un vieux grincheux qui avait manifestement oublié de prendre son verre de jus d'orange matinal.

    « Nom ? »
    « Euh... Lewis Sparckles. »

    La rafleuse lui colla aussitôt un coup derrière le crâne. Dommage, ça sonnait joli pourtant.

    « Mais aïe ! Okay okay, Lewis Hardford. Sérieux, vous êtes pas biens, hein ! »
    « Statut de sang ? »

    Ah oui, comme ça, cash. Bon. Léger coup d'oeil vers la rafleuse.

    « Apparement vous savez déjà tout sur moi, pourquoi est-ce que vous tenez vraiment à ce que je vous répète tout ? Non mais c'est vrai, parce que... »
    « Sang impur... » confirma le juge en cochant une case sur son dossier, la plaidoirie maladroite de Lewis semblant être une révélation en elle-même.

    Le reste de l'interrogation fut purement ridicule. Lewis demanda trois fois où était son avocat sans obtenir de réponse, fut accusé d'avoir volé la baguette qu'il avait achetée chez Ollivander dix ans plus tôt (lol), d'avoir falsifié son inscription à Poudlard (re-lol) et d'avoir abusé le jugement et la bonne foi du Ministère lui-même (xptdaiiir) ; complètement sonné, il regarda la rafleuse remettre la dite baguette à la greffière qui déclara qu'à partir de maintenant, il n'avait plus le droit de pratiquer la Magie de quelque manière que ce soit. La punition ne s'arrêtait malheureusement pas là, puisqu'elle lui sortit ensuite le nom d'Azkaban, pour, dixit : une peine immédiate pour non-présentation à la convocation officielle. Lewis était alors tellement énervé qu'il balança un coup de tête à la rafleuse, courut vers la porte, évita des Stupéfix en pagaille et se mélangea étonnement facilement à la foule qui empruntait les cheminées pour sortir de là. Dans la précipitation il s'accrocha au manteau d'un vieillard et se retrouva donc dans son salon à Liverpool, couvert de suie et bourré de coups de canne de la part du vieux qui l'accusa d'être un voleur qui en voulait à sa pension.

    That's all folks.


    Citation :

    « Je te jure, y avait même des loups-garous, putain ! »

    Maintenant, les possibilités étaient franchement réduites. Privé de sa baguette, Lewis vivota à Liverpool pendant quelques jours avant de prendre un train pour Londres, bouillant d'une colère qu'il avait trop longuement rangée de côté. Ca aurait été cool de pouvoir éliminer Voldemort et ses connards à l'aide d'un fusil ou d'une grenade, mais forcément, les choses s'annonçaient beaucoup plus compliquées. Fallait toujours que ça soit compliqué, de toute façon. Il maugréa ainsi sur la dureté du monde pendant tout le trajet, jusqu'à trouver, tout naturellement, ce qu'il était possible de faire à son échelle : un journal. Un journal rebelle, un journal libre, qui ne subirait pas la censure du Ministère, comme les autres. Au point où il en était, ça allait être difficile de réaliser ça tout seul, mais bon, Lewis avait toujours eu trop confiance en lui. Au pire il pourrait bien engager quelqu'un pour corriger ses fautes d'orthographe.



    "J’ai la conviction que la vérité est généralement préférable au mensonge."
    Bonnnnjouuuur alors moi j'ai une question alors voilà; JE SUIS ROND JE SUIS LIQUIDE JE SUIS UN SORTILEGE JE SUIS JE SUIS JE SUIS ??

    célébrité de l'avatar — Robby Sheehan


Dernière édition par Lewis Hardford le Mar 2 Aoû - 7:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
The Master of The World, bwhahaha !
The Master of The World, bwhahaha !
avatar

Masculin
▌Messages : 501
▌Date de naissance : 07/07/1995
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : Quelques printemps
▌Étude, métier : Mage noir tout puissant
▌Baguette : Bois d'If, plume de phénix

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Le Lord, digne héritier de Salazar Serpentard, chasseur des voleurs de magie, puissant mage noir

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 19:43


BG sisi Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
April N. Miller

avatar

Féminin
▌Messages : 358
▌Date de naissance : 17/11/1992
▌Date d'inscription : 22/10/2009
▌Votre Âge : 25
▌Age du personnage : 26 ans
▌Étude, métier : Chômeuse (Auror)
▌Baguette : 29,17 cm, Bois d’Orme & Crins de Licorne.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Je suis une terroriste... Ouai mon gars !

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 19:45

Welcome ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gregory A. Williams

avatar

Masculin
▌Messages : 14
▌Date de naissance : 06/03/1995
▌Date d'inscription : 07/07/2010
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : 32 ans
▌Étude, métier : Journaliste
▌Baguette : Bois de houx, plume d'augurey et écaille de dragon

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 20:04

uebgfisdjiuhfkirfqhfq NATHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN iuzeidshueiufzhfu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Weasley

avatar

Masculin
▌Messages : 54
▌Date de naissance : 05/03/1990
▌Date d'inscription : 05/07/2010
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 20 ans.
▌Étude, métier : Ex Co-propriétaire et gérant de Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux.
▌Baguette : 31 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Seller of awesomeness.

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 20:20

Lord Voldemort a écrit:

BG sisi Cool

Agreed !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molly Weasley

avatar

Féminin
▌Messages : 54
▌Date de naissance : 30/10/1950
▌Date d'inscription : 12/06/2010
▌Votre Âge : 67
▌Age du personnage : 60 ans
▌Étude, métier : Mere au foyer
▌Baguette : 34,08 cm bois de pin ongle de dragon

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS:

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 20:32

AH MAIS NATHAN PUTAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIN *FANGIRLISE*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George Weasley

avatar

Masculin
▌Messages : 54
▌Date de naissance : 05/03/1990
▌Date d'inscription : 05/07/2010
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 20 ans.
▌Étude, métier : Ex Co-propriétaire et gérant de Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux.
▌Baguette : 31 cm, bois de hêtre, ventricule de dragon.

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Seller of awesomeness.

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 20:38

Maman, un peu de tenue steuplai. '__'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molly Weasley

avatar

Féminin
▌Messages : 54
▌Date de naissance : 30/10/1950
▌Date d'inscription : 12/06/2010
▌Votre Âge : 67
▌Age du personnage : 60 ans
▌Étude, métier : Mere au foyer
▌Baguette : 34,08 cm bois de pin ongle de dragon

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS:

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 1 Aoû - 20:45

Chut Georges! Il pourrait être ton futur beau père! [/flood] Promis je ne reviens plus! (Mais Robert Sheehan quoi ='D C'est BEAU)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cesarius Sleeman

avatar

Masculin
▌Messages : 18
▌Date de naissance : 11/10/1963
▌Date d'inscription : 01/08/2011
▌Votre Âge : 54
▌Age du personnage : 47
▌Étude, métier : Fabricant de baguettes honorable, trafiquant aussi
▌Baguette : 36 cm, bois de citronnier (lemon tree powa) et cheveux de sirène

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Mar 2 Aoû - 1:18

Molly, la cougard qui s'ignore... mais j'avoue, bg!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Hardford

avatar

Masculin
▌Messages : 15
▌Date de naissance : 13/07/1990
▌Date d'inscription : 01/08/2011
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 21 ans
▌Étude, métier : Journaliste clandestin
▌Baguette : Confisquée par les rafleurs, ces fdp

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Trop insurgé dans son bom-boom

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Mar 2 Aoû - 7:17

Normal Molly, personne me résiste, pas même les victimes de la ménopause !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald Weasley

avatar

Masculin
▌Messages : 45
▌Date de naissance : 06/11/1997
▌Date d'inscription : 30/07/2011
▌Votre Âge : 20
▌Age du personnage : 18
▌Étude, métier : /
▌Baguette : /

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: membre de l'ordre du phénix / en fuite

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Mar 2 Aoû - 7:20

bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dedalus Diggle

avatar

Masculin
▌Messages : 91
▌Date de naissance : 25/04/1972
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 45
▌Age du personnage : 37
▌Étude, métier : Clanpin du ministère & membre de l'Ordre.
▌Baguette : 32 cm - Bois d'aulne - Crin de licorne

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Optimiste à temps plein, chieur né.

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Mar 2 Aoû - 18:50

BOULE D'EAU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ronald Weasley

avatar

Masculin
▌Messages : 45
▌Date de naissance : 06/11/1997
▌Date d'inscription : 30/07/2011
▌Votre Âge : 20
▌Age du personnage : 18
▌Étude, métier : /
▌Baguette : /

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: membre de l'ordre du phénix / en fuite

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Mar 2 Aoû - 20:49

Lewis Hardford a écrit:

réaction face à la victoire de Lord Voldemort — "... Oh putain sa mère."


J'AIMEEEE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lewis Hardford

avatar

Masculin
▌Messages : 15
▌Date de naissance : 13/07/1990
▌Date d'inscription : 01/08/2011
▌Votre Âge : 27
▌Age du personnage : 21 ans
▌Étude, métier : Journaliste clandestin
▌Baguette : Confisquée par les rafleurs, ces fdp

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Trop insurgé dans son bom-boom

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 8 Aoû - 17:35

Je crois que j'ai fini AU BOULOT LES GUEUX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Svelius M. Mulciber

avatar

Masculin
▌Messages : 160
▌Date de naissance : 21/11/1968
▌Date d'inscription : 27/10/2009
▌Votre Âge : 48
▌Age du personnage : Ça t'intéresse pas, casse toi.
▌Étude, métier : Death Eaters à plein temps, c'est suffisant.
▌Baguette : Trente cinq centimètres - bois de houx - nerf de cerf

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Emmerdeur& lunatique ne fonctionne que par jalousie.

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 8 Aoû - 19:13

Putain. J'aime. Je. krrkrr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Voldemort
The Master of The World, bwhahaha !
The Master of The World, bwhahaha !
avatar

Masculin
▌Messages : 501
▌Date de naissance : 07/07/1995
▌Date d'inscription : 18/10/2009
▌Votre Âge : 22
▌Age du personnage : Quelques printemps
▌Étude, métier : Mage noir tout puissant
▌Baguette : Bois d'If, plume de phénix

— §ECRECY §ENSOR
— INVENTAIRE & CO:
— FONCTION(s) | ATTRIBUTS: Le Lord, digne héritier de Salazar Serpentard, chasseur des voleurs de magie, puissant mage noir

MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   Lun 15 Aoû - 12:12


" un connard chauve qui se prend pour le maître du monde."

Tu veux te battre le touffu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
J'aimerais trop qu'elle m'aime mademoiselle Ervelynn tàvu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elle tape du pied!
» il n'aime pas votre souris !
» Amiens-Reims : les photos
» [resolu] Problème remontage pneu arrière
» Chaussures VTT pas cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carpe Noctem ::  I'm a wizard, not a baboon brandishing a stick !  :: » La Pensine. :: • Optime !-
Sauter vers: